​S’il est très populaire dans les pays scandinaves, le ski de randonnée commence à avoir de plus en plus d’adeptes en France. Mais qu’est-ce que le ski de randonnée ? Et comment les choisir ? Explications.

Qu’est-ce que le ski de randonnée ?

Pour choisir ses skis de randonnée, il faut déjà savoir tout ce que cette discipline implique. Cette activité vous permettra de quitter les pistes damées et de partir à la découverte de la nature, que ce soit lors de promenades tranquilles, d’excursions plus longues ou de sorties tout terrain.

Sur des skis de randonnée, seul l’avant du pied est attaché à la fixation, le talon reste libre pour vous permettre d’évoluer aussi bien à plat qu’en montée. Niveau technique, cette discipline emprunte au ski de fond le pas alternatif. Ou plutôt est-ce le contraire, puisque le ski de randonnée est la plus ancienne pratique du ski. Le pas alternatif fait donc légion, mais votre technique en ski alpin vous aidera également, surtout dans les descentes.

Bon à savoir : en ski de randonnée, soyez prudents
Vous l’avez compris, le ski de randonnée se pratique en hors-piste il est donc essentiel de vérifier les conditions météorologiques et les Bulletin Risque Avalanche, avant chacune de vos sorties et de vous équiper d’un détecteur de victime d’avalanche (DVA), d’une pelle et d’une sonde.

choisir_mes_skis_de_randonnée

Les spécificités des skis de randonnée

Le poids

Maintenant que vous en savez plus sur la définition du ski de randonnée, passons aux spécificités des skis de cette discipline. Ils sont, d’une manière générale, plus courts et plus légers que des skis alpins. Ce point est crucial puisque pour évoluer en terrain vallonné, vous aurez besoin du matériel le plus léger possible en montée.

 

La largeur

Pour choisir vos skis de randonnée, vous devrez aussi vous intéresser à leur largeur. Pour skier dans de la poudreuse, les skis de randonnée avec un patin supérieur à 85 mm au patin sont recommandés. Les 3 valeurs de lignes de côtes vous indiqueront la largeur des skis en spatule, au patin et au talon.

On peut distinguer 4 grands groupes :

  • Les skis de randonnée aux patins inférieurs à 75mm : ils sont à réserver aux compétiteurs ou aux amateurs de montées sèches uniquement.
  • Les skis de randonnées aux patins inférieurs à 85mm : ils représentent la gamme la plus polyvalente, à l’aise en montée comme en descente. En fonction des modèles ils peuvent se destiner à tous les pratiquants.
  • Les skis de randonnée aux patins inférieurs à 95 mm : ils perdent en polyvalence générale car moins maniables à la montée et à la descente, mais gagnent en skiabilité en neige profonde.
  • Les skis de randonnée aux patins supérieurs à 95mm : ils appartiennent à la gamme dite de la freerando. Destinés aux très faibles dénivelés positifs, ils sont parfaits pour descendre dans la neige profonde et faire de larges virages dans de grandes pentes.

Les fixations

Il existe plusieurs types de fixations pour les skis de randonnée. Les fixations à plaque ressemblent à celles de ski alpin, elles sont très simples d’usage car très proches des fixations alpines classiques. Elles sont cependant assez lourdes. Les fixations à inserts, elles, sont les fixations de randonnées par excellences. Beaucoup plus légères, elles ne peuvent être utilisées qu’avec des chaussures de randonnées prévues à cet usage.  Le déclenchement ne se fait que par l’arrière de la fixation contrairement aux fixations alpines. Il existe une troisième catégorie de fixations, dites hybrides, qui intègrent les caractéristiques des fixations à insert et des fixations alpines. En termes de poids ses dernières se situent logiquement entre les deux autres catégories. Elles se destinent avant tout aux skieurs de Freerando ou aux personnes cherchant un supplément de sécurité.

Les fixations de randonnées sont à majorités sans stop skis et donc avec leash. Il existe cependant des modèles qui en intègre directement ou qui peuvent en accepter. Les deux produits ont des points forts et faibles qu’il faut connaitre pour bien choisir.

Les leash sont plus légers que le stops skis, mais moins pratiques pour les débutants lors du chaussage. A l’inverse les stops skis facilite le chaussage mais sont plus lourds. En terme de sécurité les leashs peuvent rencontrer un problème d’encrage dans le cas d’une avalanche, tandis que les stops skis ne permettent pas de retrouver les skis lors de chutes dans fortes profondeur de neige.

rando_ski_comment_choisir

Les peaux de phoques

S’il faut choisir des skis de randonnée légers pour pouvoir faire face aux ascensions, il est aussi important de se pencher sur les peaux de phoque qui vous permettront d’appréhender les montées plus sereinement.

Les peaux de phoque sont des systèmes amovibles placés sous le ski de rando. Elles peuvent être autocollantes ou à colle. Elles disposent également d’un système de fixation par crochets/cavaliers pour rester bien en place.

Des peaux de phoque, vraiment ?
Si les Inuits utilisaient il y a bien longtemps de vraies peaux de phoque sous leurs skis, de nos jours, cet accessoire est fait de mohair ou de matières synthétiques. Vous pouvez donc vous équiper la conscience tranquille !

Vous pouvez donc retrouver 3 types de peaux :

  • Les synthétiques en nylon, très résistantes à l’abrasion, relativement lourdes et souvent les moins chères.
  • Les « mixtes » avec une composition généralement comprise entre 60 et70 % de Mohair et le reste de Nylon. Elles offrent une bonne résistance à l’abrasion aux neiges froides et de culture et une bonne qualité de glisse.
  • Les « 100% » mohairs sont composées uniquement de matière naturelle, ce qui leur offre une excellente glisse mais une moins bonne résistance à l’abrasion. Elles sont à privilégier pour les skis lourds.
femme_ski_de_randonnée
rando_en_ski

Comment choisir ses skis de randonnée ?

Pour choisir vos skis de randonnée, vous aurez besoin de connaître votre taille, votre poids, votre niveau et le type de terrains que vous souhaitez explorer.

1 – Choisir la largeur de ses skis de randonnée

Au niveau de la largeur tout dépendra de votre programme et de votre niveau.

Pour les personnes débutantes en randonnées qui veulent un ski léger et facile à manipulé sur tous les terrains privilégiés les largeurs comprises entre 85 et 90mm.

Pour les skieurs plus aguerris il faudra en fonction du programme se tourner vers des skis plus étroits pour gagner en poids ou en rigidité ou plus large pour gagner en portance en poudreuse, mais moins maniable à la montée.

Les patins les plus étroits ou les plus larges sont à choisir pour une pratique bien particulière, ou la notion de polyvalence n’a plus lieu d’être. Ils seront à choisir par des skieurs expérimentés et connaissant très bien leurs pratiques.

groupe_skieur_randonnée

2 – Choisir la taille de ses skis de randonnée

Pour définir la longueur de vos skis de randonnée la première référence à avoir est votre taille.

Si vous débutez prenez un ski plus court de 5 à 10 cm grand maximum. Cela vous garantira un ski maniable pour les conversions et qui conserve une longueur suffisante pour la skiabilité. Si vous cherchez un ski de freerando, partez sur un ski compris entre votre taille et -5 cm. Pour les skis de compétition et ou de montées sèches, il vous faudra un ski avec une taille de minimum -15cm de votre taille, pour maximiser les performances à la montée.

Les trois points clés à retenir pour choisir ses skis de randonnée  :

  • Le premier point sur lequel vous devez trancher pour choisir vos skis de randonnée est leur largeur.
  • Le ski de randonnée mêle montées et descentes, il est donc important d’opter pour des fixations cohérentes avec vos skis
  • Pour savoir quelle taille de skis de randonnée choisir, il faudra tenir compte de votre propre taille mais aussi du programme que vous allez pratiquer
3.6/5 - (8 votes)