Comment choisir ses skis de randonnée ?

partagez cet article

S’il est très populaire dans les pays scandinaves, le ski de randonnée commence à avoir de plus en plus d’adeptes en France. Mais qu’est-ce que le ski de randonnée ? Et comment choisir ses skis de rando ? Explications.

 

Qu’est-ce que le ski de randonnée ?

 

Pour choisir ses skis de randonnée, il faut déjà savoir tout ce que cette discipline implique. Aussi appelée Backcountry ou ramenée à l’abréviation SRN, cette activité vous permettra de quitter les pistes damées et de partir à la découverte de la nature que ce soit lors de promenades tranquilles, d’excursions plus longues ou de sorties tout terrain.

Sur des skis de randonnée, seul l’avant du pied est attaché à la fixation, le talon reste libre pour vous permettre d’évoluer aussi bien à plat qu’en montée et s’enclenche à la talonnière en descente sans pour autant avoir à changer la position de vos fixations. Niveau technique, le ski nordique emprunte au ski de fond le pas alternatif. Ou plutôt est-ce le contraire puisque le ski de randonnée est la plus ancienne pratique du ski. Le pas alternatif fait donc légion mais votre technique en ski alpin vous aidera également, surtout dans les descentes.

 

 

Bon à savoir : en ski de randonnée, soyez prudents
Vous l’avez compris, le ski de randonnée nordique se pratique en hors-piste il est donc essentiel de vérifier les conditions météorologiques avant chacune de vos sorties et de vous équiper d’un détecteur de victime d’avalanche (DVA), d’une pelle et d’une sonde.

 

Les spécificités des skis de randonnée

 

Le poids

Maintenant que vous en savez plus sur la définition du ski de randonnée nordique, passons aux spécificités des skis de cette discipline. Ils sont, d’une manière générale, plus courts que les skis de ski de fond et plus légers que des skis alpins. Ce point est crucial puisque pour évoluer en terrain vallonné, vous aurez besoin du matériel le plus léger possible en montée.

 

La largeur

Pour choisir vos skis de randonnée nordique, vous devrez aussi vous intéresser à leur largeur. Pour skier sur de la poudreuse, les skis de randonnée sont plus larges que des skis de fond mais moins que des skis classiques. Les 3 valeurs de lignes de côtes vous indiqueront la largeur des skis en spatule, au patin et au talon. On considère un ski comme étroit lorsqu’il fait moins de 80 mm en spatule. Au-dessus, on passe en skis de randonnée larges.

 

Les fixations

Il existe deux types de fixations pour les skis de randonnée nordique. Les fixations à plaque ressemblent à celles de ski alpin et permettent un bon maintien de l’arrière du pied en descente. Elles sont cependant assez lourdes. Les fixations à inserts, elles, se composent de deux tiges à l’avant et de deux autres de maintien à l’arrière qui vont venir s’emboîter dans les encoches prévues à cet effet dans vos chaussures à condition que vous ayez opté pour les bottes adéquates. À noter que certaines fixations sont équipées de stop-ski, une option qui peut s’avérer très utile si vous déchaussez en descente ou de couteaux à neige qui peuvent faciliter les ascensions sur terrains givrés.

 

Le système anti-recul

S’il faut choisir des skis de randonnée légers pour pouvoir faire face aux ascensions, il est aussi important de se pencher sur leur système anti-recul. C’est pourquoi certaines paires sont dotées d’écailles sur leurs semelles. Si vos skis de randonnée ne possèdent pas de système anti-recul, il sera essentiel de les farter. Enfin, s’ils présentent des trous ou des attaches, pas d’affolement, c’est pour y fixer des peaux de phoque, un équipement anti-recul amovible.

 

Des peaux de phoque, vraiment ?
Si les Inuits utilisaient il y a bien longtemps de vraies peaux de phoque sous leurs skis, de nos jours, cet accessoire est fait de mohair ou de matières synthétiques. Vous pouvez donc vous équiper la conscience tranquille !

 

Comment choisir ses skis de randonnée  ?

 

Pour choisir vos skis de randonnée , vous aurez besoin de connaître votre taille, votre poids, votre niveau et le type de terrains que vous souhaitez explorer.

1 – Choisir la largeur de ses skis de randonnée

Au niveau de la largeur, on distingue trois grandes familles de skis de randonnée nordique :

  • Les skis traditionnels, étroits et longs avec des écailles sur la semelle et des carres en métal. Ils sont conseillés aux skieurs de randonnée de très bon niveau.
  • Les skis paraboliques, avec leur taille affinée et leurs extrémités plus larges, sont polyvalents, maniables et stables sur tous les types de terrains et donc parfaits pour les débutants. Les skieurs de randonnée confirmés apprécieront également la liberté que ces modèles leur offrent.
  • Les skis larges permettent, eux, de profiter pleinement des sorties orientées descente ou dans la poudreuse du fait de leur bonne flottabilité.

 

2 – Choisir la taille de ses skis de randonnée

Pour définir la longueur de vos skis de randonnée nordique la première référence à avoir est votre taille. Si vous débutez et avez choisi des skis étroits, optez pour un modèle 10 à 15 cm plus grand que vous pour apporter de la stabilité à votre équipement. Si vous avez choisi des skis de randonnée nordique larges, vous devriez être assez bien campé sur vos appuis et pourrez vous permettre de prendre des skis plus petits de plus ou moins 5 cm de votre taille. Les amateurs de descentes en poudreuse SRN pourront également se caler sur un duo skis larges/+ ou – 5 cm de la taille.

D’une manière générale, quand on débute, il est mieux de choisir des skis de randonnée nordique larges et d’environ votre taille pour conjuguer stabilité, maniabilité et flottabilité.

 

3 – Choisir le système anti-recul de ski de randonnée

Les écailles sont réputées pour leur polyvalence même si elles montrent quelques faiblesses sur neige molle ou gelée. Les accros au ski de randonnée nordique choisiront le fart de retenue qui leur permettra de trouver le réglage parfait entre glisse et accroche de la neige. Mais cette solution est surtout avantageuse si vous pratiquez souvent cette activité et avez le temps et le budget pour réaliser vous-même l’application de votre fart. Quel que soit votre choix, vous pourrez toujours ajouter des peaux de phoque à vos skis, notamment si vous prévoyez une excursion avec un fort dénivelé positif.

 

4 – Choisir le cambre de ses skis de randonnée

Autre détail important dans le choix de vos skis de randonnée nordique : le cambre. C’est en fait la forme du ski quand on le regarde sur le côté et c’est ce détail ergonomique qui va vous permettre de donner de l’impulsion à vos skis et ainsi d’être complètement en contact avec la neige en ascension. La recommandation principale sur ce point est à l’attention des petits gabarits qui doivent en effet éviter les skis trop cambrés sous peine de ne pas pouvoir faire parfaitement adhérer leurs spatules et donc de dépenser plus d’énergie qu’ils ne le devraient.

 

Si vous êtes tenté par cette discipline en hors-piste, vous allez désormais pouvoir très facilement choisir vos skis de randonnée nordique et partir découvrir la montagne sous un autre jour.

Les trois points clés à retenir pour choisir ses skis de randonnée nordique :

  • Le premier point sur lequel vous devez trancher pour choisir vos skis de randonnée nordique est leur largeur.
  • Le ski de randonnée mêle montées et descentes, il est donc important d’opter pour le système anti-recul qui correspond à votre pratique.
  • Pour savoir quelle taille de skis de randonnée choisir, il faudra tenir compte de votre propre taille mais aussi de la largeur de vos spatules.

 

3.7 (73.33%) 3 votes

Laisser un commentaire

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Enregistrer
Partagez