Pour ne retenir de votre séance de ski de randonnée que la sensation de liberté extrême et la beauté des paysages, le réglage des fixations de ski est primordial. Suivez nos conseils pour des réglages de fixations de ski de randonnée optimaux !

 

Spécificités des fixations de ski de randonnée

 

Contrairement à celles de piste, les fixations de ski de randonnée doivent assurer votre sécurité dans les descentes, mais aussi dans les montées. Elles ont donc la particularité de disposer d’un mécanisme spécial qui permet de passer d’un mode à l’autre :

  • Pour la montée: la chaussure doit être détachée de la talonnière pour pouvoir pivoter vers l’avant. Des cales de montée à hauteur variable permettent de moins fatiguer le mollet en laissant la chaussure se reposer sur l’arrière.
  • Pour la descente : la butée avant dispose généralement d’un mécanisme qui doit être enclenché en position descente pour remettre la chaussure vers l’arrière.

 

Bon à savoir : ajout de couteaux
Afin de vous permettre de traverser de la glace dure, toutes les fixations de ski possèdent un système pour attacher des couteaux, destinés à bien accrocher le terrain.

 

Bien choisir ses fixations de ski de randonnée

 

Il existe sur le marché quatre types de fixations de ski de randonnée, à choisir en fonction de votre niveau et de vos attentes :

  • La fixation de ski de randonnée de compétition : à moins de 300 g la paire, elle est prisée par les compétiteurs pour sa légèreté, qui permet de battre des records d’endurance dans les montées. Très simple, elle ne dispose pas de système de réglage pour la valeur de déclenchement, le DIN ou la longueur de chaussure.

 

  • La fixation de ski de randonnée low tech : pesant entre 300 et 900 g, elle s’adresse aux amateurs de longues randonnées cherchant davantage de robustesse et de sécurité. Elle dispose d’une butée à inserts sans réglage de déclenchement, d’une talonnière permettant de régler la longueur de la chaussure et la valeur DIN, ainsi que de 2 ou 3 cales de montée à hauteur variable.

 

  • La fixation de ski de randonnée low tech hybride : elle permet d’avoir une sécurité maximale pour un poids minimum (entre 1 et 1,7 kg la paire). Elle possède une certification TÜV pour le déchaussage latéral et convient à un public plus large. La fixation de ski de randonnée hybride se décline par ailleurs en trois modèles :

Les modèles avec réglage du DIN sur la butée pour vous permettre de vous déchausser par l’avant ;

Les modèles avec butée rotative pour vous déchausser latéralement ;

Le « Kingpin » avec butée à inserts et talonnière de ski alpin. Attention toutefois car ce modèle ne convient pas à toutes les chaussures de randonnée !

 

  • La fixation de ski de randonnée à plaque : disposant d’une butée classique et d’une talonnière de ski alpin, cette fixation est plus lourde (plus d’1,7 kg), plus facile à utiliser, et aussi bien compatible avec des chaussures de ski de randonnée qu’avec des chaussures de ski classique. Elle permet de régler le DIN et la pointure. Notez toutefois que le poids important de ce modèle ne convient pas aux skis plus légers.

 

 

Comment régler ses fixations de ski de randonnée ?

 

Il est conseillé de toujours régler ses fixations de ski de randonnée sur terrain plat, en veillant à commencer par adapter leur longueur à la taille de la chaussure. Vous devrez ensuite tester différents types de chutes pour vérifier que vous déchaussez sans douleur, et ce que vous tombiez vers l’avant ou sur le côté.

Tout comme pour le ski de piste, le réglage d’une fixation de ski de randonnée dépend de la taille et du poids de la personne (en tenant compte de son sac à dos), de sa technique et de sa condition physique, mais aussi du type de neige :

  • En cas de neige à tendance molle, comme la poudreuse, il vaut mieux disposer de fixations de ski de randonnée qui se déclenchent facilement.
  • En cas de neige dure ou de pente très raide, les fixations de ski de randonnée doivent être serrées au maximum et l’ajout de couteaux est indispensable pour améliorer l’adhérence des skis.

 

Skier en pleine nature est une expérience inoubliable. Avant d’explorer les pentes vierges des montagnes, il ne faut pas hésiter à demander conseil à un professionnel en cas de doute sur le réglage de sa fixation de ski de randonnée. Vous en profiterez ainsi au maximum et en toute sécurité.

 

Les trois points-clés à retenir sur le réglage des fixations de ski de randonnée :

  • Choisir le type de fixation correspondant à votre niveau et à vos attentes.
  • Toujours tester ses fixations sur terrain plat.
  • Tenir compte du type de terrain à traverser, sans hésiter à s’équiper de couteaux et de piolets si nécessaire.

 

5.0
02