C’est LA pièce phare de la tenue cycliste : le cuissard de vélo. Très apprécié des coureurs et des grimpeurs, ce textile technique suscite également l’intérêt des vététistes qui cherchent un vêtement confortable et fonctionnel pour faire du vélo. En cyclisme sur route comme en vélo tout-terrain, le cuissard constitue donc un équipement de choix pour enchaîner les kilomètres et être à l’aise sur la selle. Comment bien choisir son cuissard de vélo ? Comment en prendre soin et le porter correctement durant une longue session de pédalage ? Ekosport vous partage ses meilleurs conseils sur le choix, l’entretien et l’utilisation d’un cuissard de cyclisme.

1. Choisir son cuissard de vélo en fonction de son profil cycliste

Vous souhaitez acheter un cuissard de vélo unisexe ? Ce n’est sans doute pas le plus judicieux, car ce vêtement technique doit parfaitement s’adapter à l’anatomie masculine ou féminine. De ce fait, il existe des cuissards vélo pour homme et des cuissards cyclistes pour femme, avec des caractéristiques propres à chaque catégorie. La forme de l’insert, l’emplacement des coutures et la coupe du textile seront donc différents, de manière à optimiser votre confort sur la selle.

Le meilleur cuissard de vélo est celui qui épouse parfaitement votre corps tout en conférant une excellente liberté de mouvement. Privilégiez un modèle bien ajusté et un cuissard avec des bretelles pour un meilleur maintien sur de longs parcours cyclistes. Si vous faites régulièrement des sorties à vélo, nous vous recommandons également de choisir un cuissard très élastique : ce sera un véritable atout pour pédaler en toute fluidité et rester au sec malgré la transpiration.

Quelques détails techniques peuvent s’avérer utiles si vous roulez fréquemment à vélo. Par exemple, un cuissard avec des poches pour transporter un multi-outils de vélo ultra-compact, ou encore des éléments réfléchissants pour pédaler la nuit.

cuissard de vélo
cuissard de vélo-homme

2. Bien cibler sa taille de cuissard

L’élasticité des matières textiles et la taille du vêtement sont deux critères essentiels pour choisir son cuissard de vélo. S’il est trop serré, vous vous sentirez comprimé et vous risquez d’entraver votre circulation sanguine. Dans le cas inverse, s’il est trop large, il perd toute son utilité ! Contrairement au short de vélo, le cuissard destiné aux cyclistes favorise le drainage des muscles, l’aérodynamisme et le bien-être en position assise. C’est donc un short de compression pour le vélo avec un tissu moulant qui est spécialement conçu pour être léger et pratique.

En fonction de la saison où vous décidez de pratiquer le vélo, choisissez plutôt un cuissard court ou long. Un cuissard prévu pour être utilisé en hiver vous permet de rester au chaud, tandis qu’un modèle plus court est conçu pour favoriser l’aération et l’évacuation de l’humidité.

3. Opter pour la bonne épaisseur d’insert

L’insert du cuissard pour le vélo est aussi appelé « peau de chamois ». Il s’agit d’un rembourrage au niveau de l’entrejambe qui sert à absorber les chocs et les vibrations durant le pédalage. L’épaisseur de l’insert est donc d’une importance capitale, surtout si vous roulez sur des sentiers accidentés et très escarpés ! Alors, faut-il choisir un cuissard fin ou épais pour le cyclisme ?

Tout dépend de votre discipline et de vos objectifs sportifs ! Pour de courtes sessions de pédalage, de petites balades à vélo ou des sorties occasionnelles, un cuissard avec un insert fin et en mousse suffira amplement. À l’inverse, les cyclistes chevronnés ou désireux de maximiser leur confort devront s’équiper avec une bonne épaisseur d’insert en gel. Cela leur permettra d’avoir un meilleur amorti et de moins souffrir durant l’effort, quel que soit le nombre de kilomètres parcourus.

La qualité de l’insert constitue aussi un point de vigilance lors de votre achat. Plus vous montez en gamme, plus vous bénéficiez de produits avec un meilleur ajustement et d’excellentes finitions. De même, plus le nombre de coutures sera limité sur les zones de friction du collant de cyclisme, plus vous serez à l’aise sur votre selle.

Padding-vélo

4. Porter son cuissard sans sous-vêtement

C’est la grande question que tout débutant en cyclisme se pose : faut-il porter son cuissard avec ou sans sous-vêtement ? La réponse est définitivement : sans. En effet, ce vêtement de vélo est pensé pour maximiser le confort du cycliste, même en cas d’effort intense et prolongé. 

Si vous portez votre cuissard sur un sous-vêtement, prenez garde ! Vous risquez de souffrir de frottements douloureux, notamment aux endroits où se trouvent les coutures et élastiques de votre sous-vêtement. Des irritations cutanées à l’intérieur de la cuisse ou à l’aine peuvent être très handicapantes et ruiner un entraînement, voire une compétition. Rassurez-vous : grâce à un traitement antibactérien sur l’insert, le fait de rester nu sous votre cuissard ne posera aucun souci en matière d’hygiène ou de santé corporelle.

Si vous ne devez rien porter sous votre cuissard, il se peut que vous l’utilisiez en complément d’un autre habit pour le bas du corps. Vous êtes un adepte de freeride ou de vélo de descente ? Vous pouvez revêtir un short de protection VTT au-dessus de votre cuissard.

vélo de route-cyclistes

5. Bien entretenir son cuissard de cyclisme

C’est l’entretien de votre équipement de vélo qui vous permet de l’utiliser sur une longue période. Il est donc primordial d’investir dans des produits hauts de gamme si vous pratiquez régulièrement le cyclisme sur route ou le VTT. Un cuissard de vélo pas cher s’usera très rapidement si vous enchaînez les kilomètres sans alterner de vêtement.

Pour prolonger la durée de vie du cuissard de vélo, nous vous conseillons d’adopter ces bons réflexes :

  • nettoyer son cuissard après chaque utilisation ;
  • privilégier de basses températures pour un lavage en machine et un programme « linge délicat » sans essorage ;
  • opter pour un lavage à la main si le cuissard est en lycra ;
  • sécher naturellement le cuissard à plat et sans l’exposer directement au soleil ;
  • ne jamais plier l’insert sous peine de l’abîmer ;
  • ranger le cuissard dans un endroit aéré et à l’abri de l’humidité afin d’éviter les moisissures.

Vous l’aurez compris : choisir son cuissard de vélo et l’utiliser correctement est important pour son confort et sa sécurité. Durant l’activité physique, cet équipement cycliste limite les courbatures et la fatigue musculaire. Plus qu’un accessoire iconique dans l’univers du cyclisme professionnel, il s’agit donc d’un atout considérable pour assurer de belles performances sportives !

Rate this post