Cela fait maintenant 40 ans que la marque Henri Duvillard a vu le jour. A cette occasion, la marque a créé une capsule. Ainsi, la veste Henri Duvillard « Ecandies » et le pantalon « Lepiney », sont dotés pour la collection H19-20 de quatre motifs pour les quatre décennies traversées : Denim, Street Art, Minimalisme, After Ski.

Le print denim d’Henri Duvillard, à l’image des années 70

Les années 70, c’est la fin d’une révolte de la jeunesse, contre une société jugée trop figée. Cet anticonformisme se retrouvait dans les vêtements où les robes laissaient doucement place aux pantalons. Dans ce contexte, le « fait main » et la récupération voient le jour et évoquent un premier rejet de la société de consommation.

Le denim, de par sa composition, représente la matière parfaite pour cette transition. Tout droit venu des États Unis, il a la faculté d’être facile d’entretien, facile à vivre et ne nécessite pas de repassage.

Avec l’imprimé Denim, Henri Duvillard a souhaité rendre hommage à cette période. Illustré dans différents motifs sous forme de patchwork, le denim est mis en avant dans une ambiance monochrome.

Le street art en vogue dans les années 80

Les années 80 ont connu de nombreuses fermetures d’usines, laissant de nombreux espaces libres. Cette situation a rendu propice le développement du street art tout droit venu des Etats Unis. Ce mode d’expression permettait dans un premier temps d’exprimer un mal être des banlieues de manière silencieuse.

Dans la création de l’imprimé, le directeur artistique a voulu superposer le ski et la rue.

Ainsi, des affiches de sports d’hiver ont été déchirées et assemblées afin de symboliser le côté créatif des années 80. Enfin, pour exprimer le street art, des inscriptions « effet bombe » ont été rajoutées.

Les années 90 et la notion de minimalisme

Dans les années 90, la notion de rareté, associée à la qualité refait surface dans les boutiques. Dans cette tendance minimaliste, la mode se veut épurée et répond à un principe simple : exprimer beaucoup, avec peu.

C’est cette vision que la marque a voulu mettre en avant pour son imprimé des années 90.

Dans cette idée, l’imprimé ne comporte que trois motifs au look rétro : des bâtons, des skis et une bouche. C’est par ces trois motifs stylisés, que l’imprimé exprime à la fois la montagne, le ski, la France mais aussi un visage.

La simplicité des motifs est alliée à une certaine complexité de construction : les motifs imbriqués donnent naissance à un visage.

Les années 2000 : une ambiance festive pour l’anniversaire de la marque Henri Duvillard

Pour les années 2000, la marque a voulu exprimer son/ses anniversaire(s) plutôt que la décennie en elle-même. En effet, il y a 40 ans c’était non seulement la naissance de la marque mais aussi l’apogée de la carrière de son créateur : Henri Duvillard lui-même.

L’ambiance est à la fête : dans un esprit « ski bar » on se remémore les moments passés entre amis ou en famille, les victoires et les difficultés rencontrées et tout cela autour d’une même passion qui unie les adeptes de la marque : le ski.

Pour illustrer cette idée, le directeur artistique a choisi pour cet imprimé des bâtons de ski, et des panneaux de pistes ainsi que des silhouettes et des coupes de champagne pour exprimer cette ambiance, toujours dans un style rétro.

Tags: Textile