Le running a le vent en poupe ! Mais pour pratiquer la course à pied, il est important de bien s’équiper. Si les chaussures de running sont l’élément central de votre tenue, des vêtements et des accessoires adaptés vous offriront un confort nécessaire. Ces derniers serviront tant votre plaisir que vos performances. Voici nos conseils pour choisir votre équipement de running.

 

Le running, un sport accessible à tous

 

Accessible à tous et partout, le Running est une discipline qui permet un entraînement cardio en poussant la porte de chez vous. Avant de se lancer, il est cependant important de choisir des chaussures de Running qui s’adapteront à votre morphologie, mais aussi à votre pratique (terrain, distance, etc.). Pour compléter votre tenue de running, des vêtements techniques conçus pour cette activité s’avèreront importants pour vous assurer un confort optimal. Pour tenir la distance et éviter les crampes, l’hydratation en running sera également un enjeu clé pour vos sorties. Enfin, différents accessoires comme la montre de running pourront parfaire votre équipement et vous permettre d’améliorer votre pratique.

 

 

Bon à savoir : à chacun sa foulée
La première chose à faire lorsque l’on souhaite choisir ses premières chaussures de running est de déterminer son type de foulée. Foulée universelle (50 % de la population) : la phase de propulsion à l’avant du pied se fait au centre. La foulée supinatrice (10 % des coureurs) voit la phase de propulsion se déporter sur l’extérieur, et la pronatrice (40 % des personnes) en a une sur l’intérieur du pied. Choisir des baskets de running adaptées à votre foulée vous assurera un confort optimal et limitera l’usure de vos chaussures.

           

Quels critères pour choisir ses chaussures de running ?

 

Pour éviter les ampoules et les blessures, vos chaussures de running doivent être adaptées à votre type de foulée, mais aussi à votre morphologie, au terrain sur lequel vous allez pratiquer et à la distance à parcourir.

 

La morphologie

Un runner léger n’aura pas besoin des mêmes chaussures de running qu’un coureur plus imposant. Lorsque l’on court, chaque impact au sol crée une onde de choc qui équivaut environ à 3 fois votre poids. Pour limiter l’impact sur les articulations et la colonne vertébrale, il faut donc des baskets qui offrent un amorti adapté à votre poids. Pour ce qui est de la pointure des chaussures de running, n’oubliez pas que vos pieds vont gonfler durant l’effort et se déporter vers l’avant. Vos orteils ne doivent en aucun cas toucher l’avant de vos baskets. Comptez donc 1 cm de plus que la longueur de vos pieds pour trouver la bonne pointure pour vos chaussures de running.

 

La surface du terrain

Sur la route (terrain dur), vous aurez besoin de baskets qui mettent l’accent sur l’amorti.

Lorsque vous êtes un terrain souple (surface stabilisée ou sous-bois), choisissez des chaussures de running qui offrent un parfait maintien du pied pour éviter les blessures.

Sur des terrains accidentés, vous aurez besoin d’une bonne adhérence. Pour vous offrir une accroche satisfaisante, la semelle extérieure de vos baskets de course à pied présentera donc des crampons plus prononcés. Les chaussures de trail peuvent parfois proposer plus de choix en la matière.

 

L’allure

Pour vous, le running est une manière simple et efficace de maintenir votre forme. Si vous courez à une allure modérée et ne recherchez pas la performance, préférez des chaussures souples et présentant un bon amorti.

Vous courez à une allure soutenue (10 à 15 km/h) et participez à des compétitions ? Alors les chaussures de running idéales pour vous combinent légèreté et amorti pour apporter du dynamisme à votre foulée et diminuer l’impact des ondes de choc.

Runner confirmé (au-delà de 15 km/h), vous aimez les séances rapides. Pour améliorer votre chrono, il vous faudra des baskets de course très légères et dynamiques.

 

La fréquence d’entraînement

Pour une ou deux séances hebdomadaires qui ne dépassent pas les 45 minutes, des chaussures de running à semelle souple seront les plus confortables.

Si vous courez un jour sur deux, privilégiez un modèle qui offre un amorti parfait et un maintien optimal.

Un runner sortant tous les jours ou presque devra avoir une paire de chaussures de running offrant un très bon amorti pour les entraînements longs. Il lui faudra aussi une paire plus légère et dynamique avec un renfort de mousse sur l’avant pour l’accompagner dans la recherche de performance lors des compétitions.

 

Hoka femme running

Hoka femme running 2

Hoka femme running 3


Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 

 

Trouver la bonne tenue de running

Une fois vos chaussures choisies, il est important d’avoir une tenue de running adaptée à la météo, mais aussi à l’intensité de vos sorties.

 

Tenue de running pour le froid

Pour courir par temps froid, la meilleure solution est d’adopter le système des 3 couches et de combiner un tee-shirt respirant près du corps, un deuxième isolant à manches longues qui continuera le travail d’évacuation de la transpiration vers l’extérieur, et une veste de running. Des gants respirants et un bonnet seront également nécessaires. Pour le bas, un legging sera idéal.

 

Tenue de running pour la pluie et/ou le vent

Le choix de votre veste de running sera crucial pour courir même quand le beau temps n’est pas au rendez-vous. Une veste coupe-vent avec un traitement déperlant limitera la perte de chaleur et la résistance à l’air tout en vous protégeant des pluies fines. Si les giboulées ne vous font pas peur, alors une veste imperméable sera nécessaire. Un niveau de 10 000 Schmerber assurera une imperméabilité optimale. Enfin, pour des séances par temps couvert ou la nuit, choisissez une veste de running à éléments rétroréfléchissants.

 

Tenue de running pour la chaleur

Pour ne pas être gêné par la transpiration, votre tenue de running devra être respirante. Évitez le coton qui retient l’humidité et préférez les matières techniques qui optimiseront le séchage. Les shorts et les cuissards seront parfaits pour le bas.

Pour un jogging occasionnel et à une allure modérée, une tenue ample vous offrira confort et liberté de mouvement. Si vos sorties sont plus régulières et que vous êtes à la recherche d’un bon chrono, une tenue de running plus près du corps sera plus confortable et limitera les frottements et le risque d’irritation. Des vêtements aux coutures plates ou inexistantes apporteront une aisance supplémentaire.

 

 

 

Quels sous-vêtements pour le running ?

 

Le choix des sous-vêtements pour le running est loin d’être un détail. Boxers, slips ou strings doivent vous apporter une bonne respirabilité pour parfaitement évacuer la transpiration. La taille sera également importante. Trop large, votre sous-vêtement risque de ne pas tenir en place, mais aussi de provoquer des frottements désagréables. Trop serré, il entraînera une gêne et des irritations. Les modèles thermorégulateurs permettront par ailleurs d’améliorer votre confort.

 

Pour les femmes, il sera également crucial de trouver une brassière de running. La poitrine est en effet soumise à d’intenses mouvements tant verticaux que latéraux. Pour les petites poitrines, une brassière de running offrant un maintien plaqué sera tout à fait adaptée. Un maintien enveloppant permettra aux poitrines moyennes de courir confortablement. Enfin, les bustes généreux opteront pour un modèle offrant un maintien renforcé. Plus votre poitrine est importante, plus il est conseillé de choisir une brassière de running ou un soutien-gorge avec un dos croisé (nageur).

Pour un maintien parfait, les bonnets de votre brassière de running doivent être complètement « remplis » sans pour autant que vos seins ne dépassent. Enfin, des bretelles ajustables et des coutures discrètes vous assureront une aisance optimale.

 

 

 

L’hydratation en running : à chacun sa solution

 

Selon le temps que dureront vos sorties, différentes solutions de portage d’hydratation en running s’offrent à vous.

 

Le portage à la main

Cette solution vous permettra d’emporter avec vous jusqu’à 500 ml soit le nécessaire pour une sortie d’environ une heure. Très pratique, vous pourrez accéder directement à votre eau, mais prenez soin d’alterner son port entre vos deux mains pour répartir le poids.

 

La ceinture porte-bidons

Selon le modèle de ceinture d’hydratation pour le running, vous pourrez emporter jusqu’à un litre d’eau. Cette solution de portage est confortable à condition de bien l’adapter à sa taille et de s’entraîner à la prise en main et au repositionnement des bidons en pleine course.

 

Le sac d’hydratation de running à dos

Parfait pour les sorties de plus de 1 h 30 à condition d’avoir une poche à eau d’une capacité d’au moins un litre. Certains modèles permettent même d’embarquer deux litres. Ce sac à dos offre également des rangements pour vos effets personnels.

 

Le portage sur le buste

Certains préféreront porter leur équipement d’hydratation pour le running sur l’avant du corps. Le gilet porte-flasque sera alors leur solution de prédilection. Sa conception permettant rarement d’emporter plus de 800 ml, il sera réservé aux courses de moins de 1 h 30.

 

Bon à savoir : adaptez votre consommation d’eau
La quantité d’eau dont vous aurez besoin pourra varier selon la difficulté de votre parcours, votre forme et, bien évidemment, la météo. Plus il fera chaud, plus vous aurez besoin de vous désaltérer pendant l’effort et donc d’emporter plus d’eau. N’attendez pas d’avoir soif pour utiliser votre équipement d’hydratation en running, buvez tout au long de votre sortie, mais également avant et après la course.

           

Suivre ses performances grâce à la montre de running

 

Que vous soyez à la recherche de performances ou souhaitiez simplement suivre votre progression, la montre GPS de running est le camarade d’entraînement qu’il vous faut. Les versions pour débutants affichent la distance courue, l’allure et le nombre de calories perdues. Une montre GPS vous donnera accès à un baromètre, une boussole, un altimètre et aux cartes de votre parcours.

La montre de running version cardio GPS permet, elle, un relevé de données essentielles beaucoup plus complet, par exemple pour les séances de fractionné. Il devient alors très facile de vérifier si votre fréquence cardiaque est dans votre zone cible d’entraînement et d’adapter votre rythme de course. Pour plus de précision, une montre de running peut être associée à une ceinture pectorale qui fera office de moniteur cardiaque.

 

POLAR M200 M/L OHR WHITE 2018

SUUNTO SPARTAN ULTRA WHITE CHEST HR 2016


Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 

 

Quels accessoires pour le running ?

 

Si les baskets, la tenue de running et une solution d’hydratation adaptée à vos besoins sont la base de sorties réussies, il existe quelques accessoires qui vous faciliteront la course :

Une casquette : pour une course en plein soleil ou sous la pluie, cela s’avère être une protection très utile. Choisissez-la respirante pour pouvoir éliminer la transpiration et optimiser son séchage.

Des lunettes de soleil : rien de plus désagréable que courir avec le soleil dans les yeux. Oubliez l’idée de porter vos lunettes de soleil de ville et préférez un modèle spécifique pour le running avec des verres photochromiques qui s’adapteront à la luminosité extérieure et des branches antidérapantes. Un traitement antibuée peut être un plus.

Un brassard pour le téléphone : si vous aimez courir avec votre téléphone, le placer dans un brassard sera la solution la plus pratique. Cela vous permettra de facilement y brancher vos écouteurs, d’y accéder en un rien de temps, mais aussi de réserver les poches de votre cuissard ou de votre ceinture d’hydratation pour le running à des objets moins encombrants comme vos clés.

Des chaussettes de course : pour vous assurer un confort optimal, choisissez-en qui sont conçues pour le running. Leurs coutures discrètes et leurs matériaux techniques vous permettront de courir au sec et d’éviter les ampoules.

Manchons de compression : en renforçant le retour veineux et l’oxygénation du muscle, ils améliorent votre endurance et votre récupération.

 

Pour allier confort et performances, il est primordial de choisir méticuleusement son équipement de running. Des baskets de course, à la solution d’hydratation en passant par votre tenue de running : chacun de ces éléments a son importance pour des sorties réussies.

 

Les trois points-clés à retenir pour choisir son équipement de running :

  • Les chaussures de running seront la base de votre équipement. Pour faire votre choix, prenez en compte votre foulée, votre morphologie, votre surface de course, votre allure et la fréquence de vos sorties.
  • Pour une tenue de running adaptée, misez sur des vêtements techniques qui assureront votre confort. Ne négligez pas les sous-vêtements et particulièrement la brassière de running pour les femmes.
  • L’hydratation en running est un enjeu stratégique, veillez à choisir la solution de portage qui vous permettra d’embarquer assez d’eau pour votre temps de course.

 

4.7
03