Activité de plein air par excellence, la randonnée allie sorties en nature et pratique sportive. En effet, si tout le monde peut en faire, les dénivelés, les passages sur des terrains accidentés et les longues heures de marche impliquent de choisir un équipement de randonnée qui assure confort et sécurité. Chaussures, tenue, bâtons de randonnée et accessoires : suivez le guide pour trouver l’équipement qui vous accompagnera dans toutes vos aventures.

La randonnée : une discipline exigeante

Si nous nous offrons tous de temps en temps une promenade dominicale, la randonnée élève le niveau d’exigence. Pour faire face aux parcours pentus et accidentés qui vous attendent, il sera nécessaire d’avoir de bonnes chaussures de randonnée dans lesquelles marcher confortablement tout au long de la journée. Si, lorsque l’on débute, les distances parcourues peuvent être assez courtes, l’appel du grand air vous pousse vite à prolonger les sorties. Tenue, bâtons de randonnée, sac à dos et accessoires se doivent donc d’être pratiques et légers pour ne pas trop vous peser au fil des kilomètres.

Trouver les bonnes chaussures de randonnée

Pour éviter les ampoules et les blessures, le choix des chaussures de randonnée est très important. Il existe 3 designs de chaussures de marche qui s’adaptent à chaque pratique.

Chaussures de randonnée à tige basse

Elles s’arrêtent sous la cheville et offrent plus de liberté de mouvement. Elles sont recommandées pour la randonnée active en plaine ou en montagne sur des terrains peu escarpés. Légères et souples, elles bénéficient aussi d’une bonne adhérence.

Chaussures de randonnée à tige moyenne

Le maintien de la cheville est plus sécurisé que sur les modèles précédents, mais le poids n’est pas handicapant. Associées à une semelle souple, elles permettent de se lancer pour une sortie de plusieurs heures voire d’un ou deux jours.

Chaussures de randonnée à tige haute

Ces modèles sont conçus pour faire face aux longues heures de marches, aux importants dénivelés et aux terrains accidentés. Rigides, elles offrent un maintien renforcé surtout lorsque la fatigue se fait sentir.

Pour sélectionner la bonne taille de chaussures de randonnée, ajoutez 1,5 cm à la longueur de votre pied avant de trouver la pointure correspondante selon la marque de votre choix. Pour un parfait maintien, assurez-vous de ne ressentir aucun frottement entre l’avant de votre pied et les côtés de la chaussure, sans pour autant que l’espace soit supérieur à 10 mm.

Bon à savoir : des semelles intérieures pour un confort optimal
Tous les pieds étant différents, vous avez la possibilité d’ajouter une semelle intérieure qui s’adaptera à votre morphologie. Outre les modèles prêts à chausser à l’action amortissante, désodorisante, ou qui apportent un surcroît d’aération, les semelles préformées permettent un soutien sur mesure au niveau de la voûte plantaire ou du talon pour des chaussures de randonnée durablement confortables.

La semelle extérieure : un concentré de technologie

Outre le confort, les chaussures de randonnée doivent répondre à différentes caractéristiques techniques pour une pratique en toute sécurité. Pour faire le bon choix, votre attention doit alors se porter sur la semelle extérieure qui va vous apporter :

De l’adhérence

Selon le terrain sur lequel vous pratiquerez la randonnée, vous aurez besoin de chaussures avec une accroche adaptée. Les crampons profonds et sculptés vous permettront d’évoluer sur des parcours gras (sable, boue et même neige). Pour des sorties sur des terrains durs (cailloux, pierres), préférez des crampons peu profonds et plus larges.

Un bon amorti

Pour limiter l’onde de choc provoquée par chaque impact au sol et ainsi protéger les articulations, votre semelle doit avoir un amorti en harmonie avec votre morphologie et les distances parcourues. Plus vous serez lourd ou plus vous marcherez longtemps, plus vous aurez besoin d’un bon amorti.

De la stabilité

Les chaussures de randonnée à semelles larges apportent la meilleure stabilité. Elles peuvent en revanche se révéler encombrantes sur un terrain escarpé ou sur une portion qui demande une approche tout en précision.

Une rigidité adaptée

Plus vous évoluez dans la difficulté, plus vous aurez besoin d’une semelle rigide pour un maintien qui tient la distance. Les semelles souples conviennent plutôt aux parcours sur sentiers ou à la marche active.

Quelle matière pour ses chaussures de randonnée ?

En cuir (classique, nubuck ou cuir suédé) ou en matières synthétiques, les chaussures de randonnée ont toutes leurs avantages et leurs inconvénients :

Avantages :

Cuir : Résistant, imperméable, souple.

Synthétique : Souple, Léger, Respirant.

Inconvénients :

Cuir : Respirant mais atteint ses limites en été, Entretien, Lourd une fois mouillé.

Synthétique : Fragile, Peu imperméable sauf si traitement spécifique

Bon à savoir : que faire en cas de pluie ?
Les
 chaussures de randonnée étanches n’existent pas. Vous pouvez en revanche trouver des modèles en matière synthétique imperméable et respirante, comme le Gore-Tex. Pour les pluies fines, un traitement déperlant peut suffire. Le cuir offre une bonne résistance à l’eau, mais sachez que plus il est exposé à l’humidité, plus il s’alourdit.

L’incontournable règle des 3 couches

Pour rester au chaud lors de vos sorties randonnée, vous devrez adopter la règle des 3 couches.

Couche de base

C’est celle qui sera au contact de votre peau. Elle doit être constituée d’un textile de randonnée respirant qui va évacuer la transpiration et vite sécher pour vous garder au sec. Lorsqu’il fait vraiment froid, vous pouvez troquer votre tee-shirt synthétique pour un modèle en laine mérinos.

Couche d’isolation

Elle doit vous permettre de retenir la chaleur de votre corps tout en continuant l’évacuation de l’humidité vers l’extérieur et en offrant un séchage rapide. La polaire est le textile de randonnée le plus souvent choisi pour assurer cette mission, mais le duvet peut également convenir. Il séchera certes moins vite mais, à poids égal, il isolera beaucoup plus du froid.

Couche de protection

Il s’agit en fait de votre veste de randonnée. Elle doit vous protéger des aléas de la météo, des agressions extérieures (coupures, frottements), et évacuer la transpiration. Pour parer à toute éventualité, il est préférable de choisir une veste de randonnée imperméable et coupe-vent. La respirabilité reste un enjeu de taille : il est impératif de trouver un modèle qui continue le travail d’évacuation de l’humidité tout en empêchant l’eau de s’infiltrer.

Selon les conditions extérieures, vous pouvez adapter le système 3 couches et combiner le tee-shirt (manches longues ou courtes) de la première et votre veste de randonnée, ou laisser cette dernière dans votre sac à dos si le beau temps est au rendez-vous.

Pour le bas du corps, il faut fonctionner de la même manière et ne pas hésiter à marier collants respirants pour un surcroît de chaleur et pantalon de randonnée. Ce dernier doit être :

  • Résistant : l’objectif est de faire face aux passages sur des rochers ou dans les sous-bois, aux multiples flexions et aux randonnées sur plusieurs jours. Des renforts aux genoux ou au niveau des fesses peuvent également prolonger la durée de vie de votre pantalon de randonnée.
  • Respirant : Dans le but de garder la bonne température peu importe les conditions météorologiques.
  • Extensible : pour vous accompagner dans tous vos mouvements et vous assurer un confort optimal.
  • Ajusté : pour éviter les frottements désagréables du tissu sur la peau sans gêner votre évolution.
  • Pratique : avec des poches à Zip, des passants ou encore des boutons-pression pour un enfilage facilité. Un pantalon de randonnée convertible en short peut être un réel avantage pour partir au petit matin en été et ne pas souffrir de la chaleur quand le soleil se lève.

Quels bâtons de randonnée choisir ?

Lorsque les dénivelés s’enchaînent, il est important de pouvoir compter sur des bâtons de randonnée. Ils vous aideront à trouver des appuis supplémentaires en montée et vous offriront une meilleure stabilité en descente. Contrairement aux bâtons de marche nordique bien souvent monobrins, les bâtons de randonnée à privilégier sont multibrins. Cela permet de les ranger dans votre sac à dos quand ils deviennent inutiles. Voici ensuite les critères à prendre en considération pour faire votre choix.

La matière

Pour parfaitement vous soutenir, vous devrez trouver un bâton qui allie solidité et légèreté. Ainsi, pour une pratique occasionnelle, un modèle en aluminium sera suffisant. Plus les randonnées sont longues et techniques, plus il faut privilégier des modèles en carbone.

Le système de réglage

Vous aurez deux choix pour sécuriser la position de vos bâtons de randonnée télescopiques. Le clip sera le plus facile à bloquer puisqu’il se situe à l’extérieur et permet un réglage de la taille plus précis. Le système à vis est plus long à mettre en place, mais sa simplicité en fait l’allié des débutants. Enfin, les marcheurs confirmés qui recherchent la rapidité d’exécution préfèreront des bâtons de randonnée pliables en Z.

La poignée

Si le plastique est plus abordable, il est conseillé pour les sorties occasionnelles et aux personnes ne transpirant pas des mains. Pour des randonnées régulières, mieux vaut privilégier la mousse ou le liège qui absorbent la transpiration et offrent un meilleur confort. Une poignée ergonomique facilitera la prise en main.

Les dragonnes

Pour plus de confort et un meilleur appui, préférez des dragonnes rembourrées, larges et avec un système de réglage à clip. Si les bâtons de marche nordique sont munis de gantelets, les versions de randonnée n’en présentent pas.

Les pointes

En acier, elles sont abordables, mais s’usent rapidement, il faut donc les choisir pour une utilisation occasionnelle. Pour des sorties fréquentes ou un terrain très accidenté, préférez le tungstène.

Les rondelles

En été, pour l’herbe, les sentiers ou les parcours sur cailloux, préférez une petite rondelle. Sur terrain humide ou sur la neige, une rondelle de plus grande taille limitera l’enfoncement de vos bâtons de randonnée.

Si les bâtons de marche nordique sont toujours vendus par paire, les bâtons de randonnée peuvent être vendus à l’unité et être utilisés seuls.

Sacs de randonnée : comment faire son choix ?

L’offre en sacs de randonnée est très diverse. Voici les questions que vous devez vous poser pour savoir quel volume choisir :

Combien de temps allez-vous partir en randonnée ?

Plus vous marcherez longtemps, plus vous aurez besoin de matériel et de nourriture surtout si vous prévoyez une nuit sous la tente.

Quelles sont les conditions météorologiques ?

Plus il fera froid, plus vous aurez besoin de vêtements chauds et donc volumineux. Sans oublier le sac de couchage et le change.

Voulez-vous tout placer dans votre sac de randonnée ?

Certains éléments de votre paquetage pourront être accrochés sur votre sac de randonnée ce qui vous permettrait de gagner en place.

Les sacs de randonnée d’un volume aux alentours de 20 litres seront parfaits pour des sorties de quelques heures sur un terrain facile. Pour une journée en montagne, un sac à dos de 20 à 40 litres vous permettra d’emporter tout le nécessaire au bon déroulement de votre sortie. Pour les randonnées de plusieurs jours, privilégiez les sacs d’un volume compris entre 50 et 80 litres, et ajustez selon le matériel que vous devez emporter.

Pour vous assurer des sorties confortables, les sacs de randonnée doivent être dotés de bretelles et ceintures réglables et matelassées. Les sangles de rappel de charge amélioreront également la répartition du poids. Enfin, pour une bonne évacuation de la transpiration, préférez les sacs de randonnée laissant un espace de ventilation au niveau du dos.

Accessoires de randonnée : les petits plus essentiels

Pour vous accompagner lors de toutes vos sorties, quelques accessoires de randonnée peuvent véritablement faire la différence :

  • Guêtres/surbottes: les chaussures de randonnée étanches n’existent pas, mais des guêtres et/ou des surbottes peuvent réellement changer la donne en cas de fortes pluies.
  • Embouts de bâtons: pour limiter les vibrations sur terrain dur et protéger les pointes de vos bâtons de randonnée, pensez aux embouts en caoutchouc.
  • Trousse à pharmacie: au moment de faire votre choix dans les sacs de randonnée, pensez à inclure une trousse à pharmacie dans la liste du matériel à emmener avec vous.
  • Protection solaire: casquette et lunettes de soleil seront nécessaires dès qu’il fait beau mais, en été, n’oubliez surtout pas votre crème solaire.
  • Porte-bébé de randonnée: la randonnée est une activité familiale qui se pratique dès le plus jeune âge grâce au porte-bébé de randonnée. C’est pour cela qu’il doit offrir un confort parfait et sécurisé à votre enfant (repose-pieds, harnais, pare-soleil et assise ergonomique), mais aussi au porteur. Un porte-bébé de randonnée doit donc avoir des sangles rembourrées et ajustables et offrir une bonne ventilation au niveau du dos.

Activité outdoor que l’on peut pratiquer à tous les âges, la randonnée n’en est pas moins un sport qui nécessite un équipement technique. Pour allier confort et sécurité, veillez à choisir des chaussures de randonnée qui répondent aux spécificités de vos sorties et à porter des vêtements adaptés. Ajoutez à cela un sac à dos taillé pour la marche et des bâtons de randonnée, et vous n’aurez plus qu’à vous lancer !

Les trois points-clés à retenir pour choisir son équipement de randonnée :

  • Pour trouver vos chaussures de randonnée, intéressez-vous aux distances que vous allez parcourir et au type de terrain sur lequel vous évoluerez.
  • Pour garder une température optimale du corps, adoptez la règle des 3 couches.
  • Bâtons de randonnée, sac à dos, porte-bébé de randonnée: de nombreux accessoires vous permettront de pratiquer cette activité de plein air confortablement et en famille.
5.0
01