Pendant les périodes de grosses chaleurs, quoi de mieux que se mettre au frais dans le beau canyon de Chaley, dans le Haut-Bugey (Ain), à dix kilomètres de Tenay.

Entre belles vasques où des sauts sont possibles, des tobogans ou alors des passages sous roche, vous découvrirez tous les ingrédients sensationnels du canyoning. Réalisable à la demi-journée, vous reviendrez conquis par l’activité.

La Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne propose de multiples formations et les clubs alpins de votre ville proposent des sorties allant du débutant au confirmé.

Le canyoning ou descente de canyon consiste à suivre un torrent à l’intérieur d’une gorge. 

Qu’est ce que le Canyoning ?

L’activité mêlant à la fois des techniques de spéléologie, d’escalade et de nage en eau vive demande formation et accompagnement. L’évolution se fait soit : en nageant, marchant, descente sur corde, désescalade, mains courantes aériennes, sauts, toboggans.
Activité ludique, conviviale, elle procure frissons et/ou sensations fortes inoubliables. Terrain de jeux naturel, vous découvrirez des paysages insoupçonnés à deux pas de chez vous.
Milieu fragile, il convient néanmoins de minimiser notre impact par quelques règles simples que vos moniteurs vous dispenseront.

Le Canyon de Chaley se trouve sur la commune du même nom. Par souci de respect des habitants, il convient de se garer sur le parking en herbe face au camping. Pour rejoindre le canyon, 20 minutes de marches. Traverser le village en suivant le balisage jaune.
En restant discret, prendre le chemin en face de la mairie à côté du lavoir.

ATTENTION : La partie haute du canyon est interdite. Il faut commencer le canyon au niveau du tunnel que vous ne pourrez pas manquer.

Ensuite, succession de cascades maximum 16 mètres de hauteur sur une longueur de 700 mètres et un dénivelé négatif de 150 mètres. Certaines sautent, d’autres descendent en tobogan ou alors en rappel. Il convient de disposer de deux fois la longueur de corde soit pour ce canyon une corde de 40 mètres minimum. Le retour se fait en 10 minutes.

Même si tous les obstacles du Canyon de Chaley peuvent être évités, il convient de s’assurer de son niveau de formation pour le pratiquer et le faire pratiquer.

Le matériel nécéssaire pour une pratique idéale

Pour chaque personne il est important d’avoir : 

Chaque groupe a un Leader et ce dernier doit avoir : 

  • Couteau, montre, sifflet.
  • Matériel d’assurage : shunt, plaquette, huit.
  • Matériel de remontée sur corde :

Ce qu’il faut savoir pour pratiquer le canyon

  1. Se préparer en maitrisant les techniques de progression et de secours. A défaut, pratiquer avec un encadrement adapté et compétent.
  2. Se renseigner : Sur le parcours : niveau de difficulté technique, engagement, dénivelée, horaires (y compris marche d’approche et retour). Sur les échappatoires, routes, accès supplémentaires.
  3. Il est important de s’informer précisément : Sur le débit d’eau (dépendant de la situation géographique, altitude, bassin, versant). Sur la météo, « attention aux orages ». Sur la régulation artificielle des débits des cours d’eau : DANGER ! Sur la règlementation locale (arrêté municipal ou préfectoral).
    Prévenir une tierce personne de l’itinéraire choisi et de l’heure probable de retour. Ne jamais partir ou progresser seul.
  4. S’équiper : Emporter du matériel adapté au parcours.
  5. Progresser en sécurité. Rester groupés. Se nourrir et s’hydrater régulièrement pendant la descente, emporter des boissons et aliments énergétiques (important en cas d’attente ou refroidissement).
    Contrôler systématiquement les amarrages, ne pas hésiter à les changer pour plus de sécurité. Vérifier la longueur des cordes et leur état. Ne jamais sauter dans une vasque sans avoir vérifié la faisabilité du saut (profondeur et encombrement). Rester vigilant dans les passages de marche. Attention aux glissades ou aux zones de désescalade.

La communication en Canyon

Le bruit de l’eau, l’éloignement, le manque de visibilité perturbe la communication.
La communication est indispensable pour assurer la sécurité du groupe et des pratiquants, il convient d’utiliser les signaux conventionnels. Maitriser les signaux sonores conventionnels est un gage de sécurité.

Pour mémoire, nous vous les rappelons :
Un coup de sifflet = STOP
Deux coups de sifflet = OK – LIBRE
Trois coups de sifflet = DEBRAYER
Plusieurs petits coups de sifflet rapides (5 minimum) = Attirer l’attention.

Les noeuds en Canyon

Voici les nœuds à réviser pour la pratique du canyoning :

En cas de doute sur vos connaissances et assurer sa sécurité en montagne, prenez contact avec un club de la FFCAM ou un professionnel de l’activité.

5.0
01