Au moment d’empaqueter sa valise de voyage c’est toujours les mêmes questions : « Est-ce que j’ai l’essentiel ? », « J’en ai trop pris ! », « Est-ce que ça va vraiment me servir ? »

Après, vient la question de la balance : « C’est bon, je ne dépasse pas les 23kg ?! ». Le petit rituel auquel personne n’échappe avant chaque voyage. Qui plus est, quand nous avons prévu de faire des activités outdoor, et de prendre un peu de matériel, ou quand nous partons en ski trip, là c’est une autre histoire.

Heureusement, les vêtements sont toujours plus légers et compacts sans pour autant perdre en efficacité, et souvent ont leur trouve plusieurs fonction, montagne, mer, ville…

Le Pérou : le voyage au bout du monde avec Peak Performance

Pour parler des vêtements que j’emporte avec moi en voyage, je vais vous parler de mon dernier voyage au mois de mai 2018 au Pérou. L’objectif de ce périple était de faire un repérage de la région du Huaraz, afin de revenir faire de l’alpinisme l’année prochaine. Au programme, nous avons eu du trekking pour accéder au pied des sommets, un peu de pêche à la croisée des courants el Nino et Humboldt sur la coté pacifique et du farniente en famille, puisqu’une partie de ma famille vie au Pérou.

Il s’agit d’une destination aux mille facettes qui illustre parfaitement les compromis vestimentaires auxquels nous sommes confrontés. Nous passons effectivement de la haute montagne de la Cordillère Blanche, une chaîne de montagnes qui culmine à 6768 mètres d’altitude, à la jungle Amazonienne et son humidité, ou encore à la côte aride qui borde l’océan pacifique.

Mon choix chez Peak Performance

Le tout, avec le sac à dos Ski Backpack 20L de Peak Performance ! Un espace de stockage assez réduit, mais tellement pratique.

Je l’avoue quand je voyage, je recherche un coté minimaliste, prendre juste l’essentiel pour ne pas m’encombrer d’un paquetage énorme, dans la quête de toujours plus de liberté. Pour cela que le sac à dos Ski Backpack 20L est parfait ! Premièrement, il est compact, il est autorisé en bagage à main pour l’avion, l’ouverture dorsale est très pratique et évite de vider l’intégralité du sac pour trouver quelque chose au fond. De plus, une extension est possible sur le haut grâce à son système d’ouverture.

Dedans qu’est-ce que j’ai pris pour aller au refuge Ishinca à 4390 mètres ? De la nourriture, un sac à viande, un appareil photo. Pour les vêtements : une doudoune Microlight chaude et épaisse mais qui ne prend pas de place une fois serrée. Le coupe-vent Pac Jacket qui permet de ne pas ressentir le vent froid Andin mais qui évacue très bien la transpiration pour ne pas se refroidir une fois arrivé au sommet de sa course.

Sur moi, lors de mes trekkings, je porte souvent le Lite Softshell Pants en polyester, il est léger, agréable, évacue très bien la transpiration. Quand nous parcourons de grande distance il vaut mieux être en pantalon. Pour le haut je mets un t-shirt Peak Performance et je prends une polaire Helo Mid Jacket fabriquée en polyester, laine et élasthanne. Cette polaire est légère, chaude, et nous pouvons la mettre dans beaucoup de circonstances : elle s’adapte très bien au sport mais reste très jolie pour la vie de tous les jours. Enfin pour ce dernier argument, il s’agit de la marque de fabrique de Peak Performance : sport et style !

Quand je suis arrivé en Amazonie ou à l’océan, le sac n’a pas bougé, j’ai juste enlevé quelques couches !

P.S. Une casquette c’est toujours pratique !

Luighi Rottier, freerider, ambassadeur de la marque Peak Performance

5.0
02