La marche nordique, c’est quoi ? Il est vrai que l’on entend beaucoup parler de ce sport pédestre ces dernières années. Dans cet article, découvrez la définition de la marche nordique, ses origines, ou encore ce qui fait son unicité dans le monde des sports d’endurance. Vous allez comprendre les différences entre la marche sportive, la marche avec des bâtons et la randonnée.

Vous allez voir : ce sport complet, accessible aux débutants comme aux sportifs aguerris, est idéal pour garder la forme ! De plus, il n’est pas nécessaire d’investir de grosses sommes dans le matériel de marche nordique.

La définition de la marche nordique

La marche nordique est une marche active de plein air qui se pratique avec des bâtons de marche, nommés bâtons nordiques. Ceux-ci permettent au pratiquant de maximiser son mouvement de poussée (et donc de prendre plus de vitesse en se propulsant). 

BON À SAVOIR : il existe des bâtons spécifiques pour ce sport 

Les bâtons nordiques en carbone sont incontournables ! Ils aident au mouvement de propulsion et vous assurent de garder une posture droite. Vous mobilisez ainsi efficacement tous les muscles de votre corps, vous avez un meilleur équilibre, et vos articulations sont protégées.

balade-sportive-marche-nordique-définition-origines

Certains confondent ce sport avec la randonnée, puisque c’est une activité pour laquelle on utilise parfois des bâtons. Mais, en rando, les bâtons sont posés alternativement à l’avant du corps. En marche nordique, les bâtons sont orientés vers l’arrière.  

Si ce sport fait de plus en plus d’adeptes, c’est qu’il est nettement moins traumatisant que la course à pied, tout en permettant une dépense énergétique nettement supérieure (presque l’ensemble du corps est sollicité). Ainsi, on lui attribue de nombreux bienfaits : renforcement musculaire, perte de poids, amélioration de l’endurance, retardement du vieillissement, etc.

Les origines de la marche nordique

La marche nordique est une pratique sportive qui nous vient tout droit d’un pays scandinave : la Finlande. Longtemps considérée comme une pratique de loisir, elle compte aujourd’hui plus de 10 millions de pratiquants à travers le monde !

Si ses origines finlandaises sont attestées, il existe de nombreuses controverses autour de l’histoire de ce sport d’endurance (Source anglaise : Association Internationale de Marche Nordique, INWA). La définition de la marche nordique et sa technique actuelle ont mis du temps à être harmonisés au niveau international. On retient le rôle de Leena Jääskeläinen, une prof de sport, qui aurait été la première à intégrer la marche avec des bâtons dans ses cours, en 1966. Mais c’est surtout Mauri Repo, le coach de l’Équipe Finlandaise de Ski de Fond, qui a contribué au développement et à la promotion de ce sport. Dans une publication datée de 1979, il décrit de nombreux exercices et les bienfaits de la marche nordique sur l’ensemble du corps. Pour lui, la technique de cette activité physique est très similaire à celle du ski nordique. C’est ainsi que de nombreux fondeurs ont intégré cette pratique dans leurs préparations estivales.

Aujourd’hui, en France, ce sport pédestre est rattaché à la Fédération Française d’Athlétisme. La première Coupe du Monde de Marche Nordique a eu lieu en 2017, 17 ans après la création de l’Association Internationale de Marche Nordique (INWA). C’est à cette occasion que le Règlement Sportif de la Marche Nordique en Compétition a été publié.

sport-marche-nordique-définition-origines
sport-homme-activité-marche-nordique-définition-origines

Marche sportive ou marche nordique ?

Marche SportiveMarche Nordique
Lieu de pratique majoritaireVille et natureNature, parc, forêts
BâtonsNonOui
Vitesse moyenneEntre 6.4 et 8 km/h6 à 8 km/h
Dépense énergétique horaire moyenne300 calories400 à 600 calories
Muscles sollicitésSurtout le bas du corps, fessiers, cuisses et mollets.Haut du corps : épaules, bras, abdominaux.
Bas du corps : fessiers, cuisses et mollets.
90% des muscles du corps
Exigence technique++++

Il existe des différences entre la marche sportive et la marche nordique. Si ces deux activités sont reconnues pour être moins traumatisantes pour le corps que le jogging, la première se pratique sans bâtons et engage une dépense énergétique inférieure. En effet, l’usage des bâtons en marche nordique sollicite plus votre système cardio-vasculaire et musculaire (jusqu’à 90 % de votre corps !), tout en vous offrant une meilleure posture.

Des études démontrent que sur un même parcours de 6 km, réalisé en 1 heure (donc à 6 km/h), vous dépensez 300 calories pour la marche sportive, et entre 400 et 600 calories pour la marque nordique. Les bienfaits de la marche nordique sur le corps sont donc supérieurs à ceux de la marche rapide/sportive.

Autre différence notable : les marcheurs nordiques pratiquent souvent leur activité sportive en pleine nature, tandis que les marcheurs sportifs ont une pratique plutôt urbaine. Mais, vous pouvez bien sûr pratiquer l’un ou l’autre où vous le souhaitez !

Les 3 points à retenir à propos des origines et de la définition de la marche nordique

  1. Cette marche active est différente de la marche sportive et de la randonnée.
  2. Ce sport complet bon pour la santé a des bénéfices sur l’ensemble du corps comme sur l’esprit.
  3. Pour aller plus vite en marche nordique, il est indispensable d’apprendre les techniques.
4.7/5 - (3 votes)