Les amoureux de running et de nature ont trouvé leur discipline : le trail ! Le trail est un sport outdoor qui demande une très bonne endurance, pour une pratique confortable et sécurisée, il est nécessaire de choisir méticuleusement son matériel de trail. Des baskets, au textile, en passant par le sac à dos et les accessoires, voici notre guide d’achat pour vous repérer dans cet univers.

Les indispensables pour pratiquer le trail

Si la course est l’essence du trail, cette discipline permet d’évoluer en pleine nature (mais en ville également) et de se confronter à différents types de terrains, de dénivelés et d’obstacles. Ainsi, selon les parcours, vous pouvez aussi bien pratiquer le trail sur des sentiers de terre, dans la boue, en forêt, ou être amené à traverser un ruisseau ou escalader quelques rochers. Pour parer à toute éventualité et profiter pleinement des paysages que vous traversez, votre matériel de trail doit se composer de ces 5 incontournables :

  • Des chaussures de trail : elles seront l’élément central pour des sorties confortables et en toute sécurité.
  • Une tenue respectant la règle des trois couches composées de textile pour le trail.
  • Un sac d’hydratation pour le trail : il doit vous permettre d’emporter toute l’eau nécessaire à votre parcours, mais aussi des barres énergétiques et votre veste.
  • Des bâtons de trail : essentiels si votre sortie présente de forts dénivelés.
  • Une montre connectée : le meilleur allié pour suivre ses performances, se repérer et s’améliorer.

Pourquoi choisir des chaussures de trail adaptées est si important ?

Les chaussures de trail doivent être confortables, mais elles doivent également vous permettre de courir sur des terrains accidentés sans vous blesser. Voici les 5 critères à prendre en considération pour votre matériel de trail :

L’accroche

Pour assurer une bonne stabilité et une adhérence optimale même sur les terrains humides ou gras (boue), les chaussures de trail sont dotées de crampons plus profonds que sur des baskets de running. Plus vous courez sur ce type de terrain, plus vous aurez besoin de crampons profonds. Pour un parcours rocailleux, privilégiez des crampons espacés.

Le maintien

Pour éviter les blessures, votre pied doit être parfaitement maintenu, surtout lors des descentes. Si les lacets élastiques peuvent s’avérer pratiques sur les courses courtes, les classiques s’imposent pour assurer un bon maintien sur le long terme. Pour qu’il soit meilleur, les chaussures de trail sont également plus rigides que celles de running.

La protection

Pour les terrains particulièrement accidentés, il est conseillé de choisir des chaussures de trail qui offrent des protections (pare-pierres) sur l’avant et/ou les côtés, contre les pierres ou les racines qui pourraient croiser votre chemin.

Le confort

Pour éviter les ampoules, choisissez des chaussures de trail ajustées, mais pas serrées, et gardez bien à l’esprit que durant l’effort vos pieds vont gagner en volume et se déporter vers l’avant. Pour trouver la bonne taille pour vos baskets, mesurez la longueur de votre pied et ajoutez un centimètre. Reportez-vous ensuite à la grille de correspondance des tailles de la marque que vous aurez choisie.

La matière

L’humidité peut vite devenir une source d’inconfort. Cependant, en trail, elle fait partie intégrante du jeu. Vous aurez donc besoin de baskets de trail respirantes. Elles vous permettront d’évacuer la transpiration par temps sec, mais aussi de sécher plus vite après des passages dans l’eau ou dans la boue. Si vous courez par temps de pluie sur de courtes distances, une membrane imperméable et respirante de type Gore-Tex pourra s’avérer intéressante. Mais pour du pur tout-terrain, un mesh respirant permettra d’optimiser le séchage.

Pour faire votre choix de votre matériel de trail, prenez en compte le type de terrain que vous aurez à arpenter, mais aussi la distance à parcourir lors de chacune de vos sorties. Ainsi, si vous n’avez pas à affronter d’importants dénivelés, des chaussures de trail mixtes pourront se révéler suffisantes. Il en va de même pour les courses ne dépassant pas les 30 km. Au-delà, vous aurez besoin de chaussures spécifiques à l’amorti plus important. Si vous effectuez des sorties en montagne qui ne dépassent pas les 12 km, alors vous avez également la possibilité de choisir des chaussures de trail plus légères que la moyenne pour gagner en performance.

Bon à savoir : n’oubliez pas les chaussettes !
Si des baskets adaptées sont indispensables pour le trail, vous n’irez pas bien loin sans une paire de chaussettes correcte. Pour une bonne évacuation de l’humidité et un séchage plus rapide, il est important d’opter pour des matières synthétiques. En hiver, le mérinos et la soie peuvent vous apporter un surcroît de chaleur sans sacrifier la respirabilité des chaussettes. Des modèles sans couture et avec des renforts au niveau du talon, des bords extérieurs et des orteils vous permettront de limiter le risque d’ampoules.

Quelle tenue pour pratiquer le trail ?

Vent, pluie, froid, chaleur : les courses de trail peuvent vous faire traverser tous les types de temps. Pour parer à toute éventualité, adoptez le système 3 couches :

Couche respirante

Ce tee-shirt à manches courtes ou longues, selon la saison, permet de transférer l’humidité générée par la transpiration vers les couches de vêtements supérieures. Pour optimiser son séchage, il faut choisir un textile pour le trail hydrophobe, comme le polyester ou l’acrylique.

Couche de chaleur

Elle doit vous permettre de maintenir la chaleur dégagée vers le corps pour ne pas ressentir le froid, tout en assurant l’évacuation de la transpiration vers l’extérieur. Selon les conditions météorologiques, un tee-shirt à manches longues ou une polaire peuvent convenir. Un modèle doté de Zip d’aération permet d’ajuster la ventilation.

Couche de protection

Il s’agit en fait de la veste de trail qui va vous protéger des éléments extérieurs tant météorologiques qu’environnementaux (ronces, rochers…). Elle doit être imperméable, pour faire face à de longues pluies, et coupe-vent. La respirabilité reste également un enjeu de poids. Le textile pour le trail à privilégier pour les longues courses est le Gore-Tex avec une résistance à l’eau d’un minimum de 10 000 mm Schmerber. Pour des sorties courtes plutôt par beau temps, une veste coupe-vent avec un traitement déperlant vous permettra de faire face à une averse occasionnelle. Dans tous les cas, choisissez une veste de trail légère et compacte pour la ranger facilement dans votre sac à dos.

De manière générale, préférez les vêtements près du corps pour éviter les frottements qui peuvent devenir très gênants. Pour le bas, un short de trail, des cuissards ou des leggings respirants et résistants à l’abrasion vous permettront de courir en toute sérénité.

Trouver le bon sac d’hydratation pour le trail

Pratiques et versatiles, les sacs d’hydratation pour le trail sont bien plus que des sacs à dos. Ils contiennent en effet une poche que vous allez pouvoir remplir d’eau, mais aussi des rangements pour emporter tout le nécessaire à votre sortie. Pour faire votre choix entre les sacs d’hydratation pour le trail vous devrez sélectionner son volume en fonction de la distance que vous souhaitez parcourir : plus votre course sera longue, plus vous aurez besoin d’emporter de la nourriture. Votre hydrobag devra également accueillir votre veste de trail et éventuellement votre portable ou vos clés.

Pour ne pas vous gêner dans votre pratique, votre sac d’hydratation pour le trail doit être léger et ajustable. Ce dernier critère est essentiel pour éviter les mouvements répétés qui peuvent causer des brûlures. Pour plus de praticité, mieux vaut privilégier les sacs d’hydratation pour le trail dont les poches sont accessibles même lorsqu’ils sont attachés. Enfin, une option accroche-bâtons peut s’avérer fort utile pour les parcours en montagne.

Les bâtons de trail, un accessoire essentiel

Indispensables pour faire face aux parcours affichant un fort dénivelé, les bâtons de trail vous soutiennent dans l’effort en montée et apportent un surcroît de stabilité en descente. Pour bien les choisir, voici les questions à se poser :

Combien de brins ?

À poids égal, les bâtons de trail mono-brins sont plus solides et plus abordables que les autres. Cependant, ils ne sont pas réglables et vous ne pourrez pas les ranger dans votre sac d’hydratation pour le trail. Les garder en main sur tout votre parcours peut ainsi être handicapant. La taille des multi-brins vissés est réglable et ils prennent peu de place une fois repliés. Leur mise en fonction peut être assez longue (il faut les déplier, les régler puis les visser) et ils peuvent se dérégler pendant l’utilisation. Les bâtons de trail multi-brins clipsés sont, eux, très faciles à utiliser et restent à la bonne taille tout au long du parcours. En revanche, leur taille n’est pas réglable et pour les ranger facilement, il est préférable de les maintenir avec un élastique une fois fermés.

Quelle taille de bâtons de trail choisir ?

Pour trouver la bonne taille de bâtons de trail, il faut multiplier votre taille par 0,67. Ainsi, si vous faites 1,80 m, la taille de vos bâtons sera de 1,20 m (1,80 x 0,67). L’attache de la dragonne doit être au niveau du nombril et, une fois les bâtons de trail en main, votre coude doit former un angle à 90°.

Quelles options pour des bâtons de trail confortables ?

Pour limiter le poids de vos bâtons de trail, préférez les modèles en carbone ou en aluminium. Les poignées en mousse et en liège permettront, elles, une parfaite prise en main et une bonne gestion de la transpiration. Si les dragonnes permettent une totale liberté de mouvement, les gantelets se fixant directement aux bâtons de trail restent plus pratiques. Enfin, pour que votre équipement dure le plus longtemps possible, les pointes doivent être résistantes et adhérentes. Celles en tungstène seront alors les plus efficaces.

Les montres de trail : les compagnons de vos performances

Pour vous accompagner à l’entraînement comme en course, récolter les données de vos performances et vous permettre de les analyser, les montres de trail n’ont pas leur pareil. Le premier critère pour choisir votre montre cardio GPS sera son autonomie. En effet, une course d’ultra-trail peut très rapidement dépasser les 20 heures, il serait dommage que votre assistant vous abandonne en plein parcours.

Plus vous avancerez dans votre pratique, plus vous aurez besoin d’informations sur vos activités. Ainsi, les débutants pourront se contenter d’une montre de trail enregistrant la distance parcourue, le temps de course, le tracé des parcours et le rythme cardiaque. Par la suite, des informations sur le dénivelé, la mise à disposition d’une carte de votre parcours du jour, l’altitude et une analyse en direct de votre forme et du niveau de votre performance seront très utiles.

Quels accessoires pour le trail ?

Pour vous accompagner dans votre pratique, quelques accessoires peuvent s’avérer indispensables :

La lampe frontale: même si vous ne courrez pas la nuit, elle peut être nécessaire dès que de gros nuages font baisser la visibilité, en fin de journée ou au petit matin.

Les gants et le bonnet: par temps froid, la chaleur s’échappe par les extrémités, ces accessoires de trail deviennent donc indispensables. Choisissez-les dans un textile pour le trail

La casquette: nécessaire en cas de forte chaleur, elle sera également très utile lorsqu’il pleut, surtout si vous portez des lunettes.

Les lunettes de soleil: elles doivent être légères et dotées de branches antidérapantes. Les verres photochromiques sont très pratiques, car ils offrent une protection adaptée à la luminosité. Pour éviter toute gêne, privilégiez un modèle avec verres suspendus et/ou un traitement antibuée.

Le téléphone portable: si vous sortez seul, il est indispensable d’avoir un moyen de prévenir ses proches en cas de blessure.

Mariant running et parcours en pleine nature, le trail est une discipline dont les spécificités exigent un équipement adapté. Pour une pratique alliant plaisir et sécurité, prenez le temps de trouver une tenue parfaitement adaptée à vos envies. Des chaussures de trail aux bâtons, en passant par les vêtements et le sac d’hydratation pour le trail : assurez-vous des sorties tout confort grâce à un équipement technique et léger.

Les trois points-clés à retenir pour choisir son matériel de trail :

  • Les chaussures de trail seront la base de votre tenue, il faut donc les choisir méticuleusement.
  • Pour une pratique confortable, misez sur le système des 3 couches et des vêtements composés d’un textile pour le trail
  • Pour vous accompagner dans toutes vos sorties, le sac d’hydratation  vous permettra d’emporter avec vous assez d’eau, mais aussi le reste de votre équipement (veste de trail, barres énergétiques, bâtons de trail, etc.)
5.0
02