• Home
  • Le Matos
  • Reportage : tests de skis de randonnée et alpins 2019
ski-test-randonnée-2019

Reportage : tests de skis de randonnée et alpins 2019

Après avoir vu un ensemble de nouveautés suite au test ski alpins 2019 et au test de ski freeride 2019, voici le reportage d’Henri, un de nos experts ski de longue date. Il a eu l’occasion de tester en exclusivité et en avant-première de nombreux skis de randonnée 2019 mais aussi quelques skis alpins 2019. Découvrez sans attendre ses premières sensations et son ressenti sur les modèles de ski de randonnée et sur les skis alpins 2019.

Conditions du test

 

  • Conditions du test : neige dure gelée sur la piste et croutée en hors-piste
  • Taille du testeur : 1,72m
  • Poids du testeur : 72kg
  • Âge du testeur : 53 ans

 
 

Premières impressions du test des skis 2019

 
En général, tous les skis que j’ai essayés étaient sains, faciles à skier et relativement à leur programme. Mais je dois dire que j’ai ressenti d’énormes différences de tenue entre tous ces modèles sur la glace des canons à neige. Et ce n’est pas qu’une question de poids ou de prix. J’ai même trouvé certains modèles de ski de rando plus accrocheurs que certains skis all mountain ou freeride. Est-ce lié à la largeur, à la préparation ? Difficile d’être catégorique. Néanmoins, je note une progression générale de la polyvalence, de l’accessibilité et de la stabilité à haute vitesse depuis mon dernier essai d’il y a 2 ou 3 ans.
 
 

Les skis de randonnée 2019

 
Pour le ski de randonnée, pour être cohérent, j’ai pris des skis autour de 170 cm qui correspondent bien à mon gabarit. Attention, j’aime les skis accrocheurs mais qui tournent bien car je skie assez fort dans toutes les conditions et j’adore slalomer dans les arbres. En plus il faut que se soit léger et que ça fasse moins de 85/86 au patin pour être à l’aise dans les dévers gelés à la montée. J’ai personnellement  une paire de ski GOLD FISH MOVEMENT , une paire de FISCHER ALPATTACK, et mon ski « large » un DYNAFIT NANGA PARBAT (80 au patin). Mais je me dit qu’il faut évoluer puisqu’on peut aujourd’hui avoir des skis larges et légers. Ce n’est pas forcément ce que cherchera un randonneur débutant.
 
 

Blizzard G ZERO 85

 
blizzard-g-zero-85Un ski ultra efficace, joueur, facile en toutes neiges, léger, autour de 1100gr et qui n’est pas le plus cher. Je l’ai trouvé aussi efficace que beaucoup de ski all mountain /freeride à plus de 95mm au patin. Et même mieux en comportement sur le dur ! On peut l’utiliser aussi en piste sans soucis. Bluffé !

 

 

 

 

 

 

Elan Ibex 84

 
elan-ibex-84Elan n’a peut être pas en ski de randonnée la notoriété des autres marques. Mais, j’ai été surpris par les qualités de ce ski sain et performant. Son poids de moins de 1 300 gr et son prix autour de 550 € (sous réserve) en font à mon sens un excellent compromis pour les bons skieurs de randonnée qui cherchent un ski performant toutes conditions. Assez proche d’un G ZERO 85 même si je l’ai trouvé un peu moins performant sur la glace à canon mais ce n’est pas forcément ce qu’on leur demande en randonnée !

 

 

 

 

 

Black Crows Orb Freebird

 

black-crows-orb-freebird91 au patin, c’est un peu au-dessus de ce que je m’étais fixé. Mais le ski reste correct en poids/prix. Très facile à faire tourner et très tolérant quelle que soit la neige et elle était quand même bien croûtée sur la partie basse. Mais par contre, l’accroche était bien en dessous des modèles piste de la marque qui étaient pour moi dans les meilleurs que j’ai testés. Peut-être un problème d’affutage?

 

 

 

 

 

Dynastar Eagle

 
dynastar-eaglePas mal de changements esthétiques chez Dynastar dans la gamme rando. À mon avis en mieux. J’attendais avec impatience d’essayer ce ski qui correspond à mon cahier des charges : moins de 1 kg, large de 86 mm au patin pour une plus grande polyvalence tout en gardant une très bonne accroche. Pari tenu. On m’avait prévenu qu’il risquait d’être un peu difficile. C’est vrai qu’il faut s’engager pour qu’il tourne mais sa légèreté le rend hyper agréable. Et son accroche est digne des meilleures productions de ski carbone haut de gamme sans avoir cette sensation de résonance / vibration qu’on rencontre sur beaucoup de skis très légers. Quand c’est bon à skier comme ça et que ça fait moins du kg, j’achète !

 

 

 

 

Les skis alpins 2019

 

Rossignol Experience 94

 

rossignol-experience-84Nouveau dans cette gamme, ce ski doit permettre encore plus de polyvalence. Performant en piste malgré une largeur qui se fait bien sentir quand on est sur les carres. Un peu lourd et moins tolérant dans la croutée que des produits véritablement freeride. Personnellement, je préfère un soul 7 tant qu’à avoir de la largeur mais je ne l’ai pas essayé ce jour où les conditions de neige étaient vraiment dures le matin.

 

 

 

 

 

Rossignol Hero Multiturn

 

rossignol-hero-multiturnJe m’attendais à un comportement beaucoup plus difficile pour un ski de la gamme compétition mais c’est en fait un ski assez facile en conduite coupée pour de petits virages. Malheureusement, l’état de la piste ne m’a certainement pas permis d’en tirer le maximum mais on sent que c’est un ski sain et joueur pour enchaîner les courbes. Et même s’il en a le goût et la couleur, ce n’est pas un vrai ski de compétition.

 

 

 

 

 

Black Crows Daemon 9.9

 
black-crows-daemon-9.9On me l’a vendu comme un ski plus accrocheur grâce à l’apport du titanal. Et bien effectivement, pas de doute, on sent que c’est plus raide, dans la croûtée, le ski talonne plus que le CAMOX et est un peu moins tolérant. Par contre, sur la piste, on peut envoyer en grandes courbes (je n’ai pas trop réussi à tourner court coupé). Les skis accrochent très forts  Je préfère les skis Black Crows CAMOX, mais je suis sûr qu’un skieur plus lourd ou qui engage plus sur la piste préférera le DAEMON.

 

 

 

 

 

Zag H95

 
zag-h95Très grande accessibilité pour ce ski, tout en gardant en bon niveau de performance. On l’a testé sur une longue descente hors-piste avec des conditions de neige allant de poudre à croûtée en passant par des boules d’avalanches. Le ski est facile et joueur, son rocker et sa largeur lui permettent de déjauger très rapidement et le rende tolérant. On a l’impression d’un ski très léger alors qu’il est bien plus lourd que son cousin destiné à la rando, l’UBAC. Sur le dur, il est joueur mais on en trouve vite les limites sur la glace si on rentre fort dedans.

 

 

 

 

En espérant que ce reportage vous a bien informé sur les nouveautés 2019 en termes de ski de randonnée et en ski alpin. N’hésitez pas à nous poser des questions en commentaire, nous ferons notre maximum pour vous répondre !

5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

A la Une !
A la Une !