choisir peaux de phoque

Rando : Choisir ses peaux de phoque

partagez cet article

Alors qu’il y a plusieurs siècles de ça, nos anciens utilisaient des peaux de phoque, d’élan ou d’autres animaux à poil courts et durs, aujourd’hui les skieurs de randonnée se tournent vers des peaux synthétiques et autocollantes. Ainsi, vous aurez différents choix : le mohair, le synthétique ou le système mixte…Vous vous sentez un peu perdu ? Pas d’inquiétude, voici un petit guide pour vous aider.

 

Les différents types de peaux de phoque

 

Les peaux de phoque en mohair

La peau de phoque est faite de poil en mohair, qui est une laine fabriquée à partir de la toison de la chèvre angora d’Asie. Elle permet ainsi d’avoir une meilleure glisse et moins de frictions en montée, mais petit bémol, elle s’use plus rapidement que les matières synthétiques.

Les peaux de phoque synthétiques

Les peaux de phoque synthétiques sont composées à 100 % de tissus synthétiques, ses poils sont plus épais et denses. Son plus grand avantage est la résistance, notamment au temps. Elle convient ainsi à tous les terrains grâce à sa bonne adhérence, mais attention toutefois, vous perdrez un peu en glisse.

Les peaux de phoque mixte

Les peaux de phoque mixte, en mohair et en synthétique vous offriront à la fois une bonne glisse et une résistance élevée à l’abrasion. À vous ensuite de faire votre choix selon la marque et les différentes peaux mixtes proposées. Certaines peaux seront en effet plus ou moins denses ou avec plus de mohair que de synthétique, répondant ainsi à vos propres besoins.

 

types de peaux de phoque

 

Choisir la taille des peaux de phoque

 

Les peaux de phoque sont bien évidemment conçues pour s’adapter à la largeur et la longueur de vos skis. Ne prenez pas peur si les peaux de phoque pour randonné nordique sont plus étroites que pour la randonnée alpine, c’est tout à fait normal. La largeur de la peau est un point important. Trop étroite, elle n’aura pas de contact suffisant avec la neige si vous faites une traversée en neige dure. Trop large, la peau recouvrera alors la carre, empêchant le ski de bien accrocher. Pour la longueur, celle-ci doit être ajustée de 10 à 15 cm au talon du ski. Plus votre peau sera courte et meilleure sera votre glisse, mais vous perdrez par contre en retenue.

 

Les différents types de fixation pour les peaux de phoque

 

Peau autocollante

Ce système est le plus utilisé. Vos peaux se fixent avec un étrier métallique sur la spatule et seule la colle fixe la peau sur votre ski. Vous garderez ainsi une excellente glisse au moment de la descente.

Peau autocollante avec un tendeur

Généralement choisi pour la compétition, ce système fonctionne avec un étrier qui est relié par la peau grâce à un tendeur en caoutchouc. La peau reste donc libre au talon. Le tendeur vous permettra d’enlever vos peaux sans avoir besoin de déchausser.

Peau autocollante avec tendeur et talon

La peau est tenue à l’avant, sur la spatule par un tendeur. La petite différence se situe au niveau du talon de la peau, qui est maintenu par un crochet. L’avantage du système est de garantir un bon encollage, mais au péril d’une bonne glisse, à cause des nombreux frottements entre la peau et le crochet.

fixations peaux de phoque

 

Comment stocker vos peaux de phoque ?

 

Une fois votre montée terminée, enlevez vos peaux des skis et pliez-les en deux, colle contre colle.  Faites ensuite sécher vos peaux à l’air libre et évitez de les mettre près d’une source de chaleur comme un radiateur. Une fois sèches, rangez-les dans leur housse.

 

 

Pour retrouver nos peaux et accessoires, rendez-vous ici : https://www.ekosport.fr/N1-N1017-peaux-ski-rando.html

 

 

5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire

8 Partages
Partagez8
Tweetez
Enregistrer
Partagez