Les championnats du Monde 2017 à St-Moritz

Du 7 au 19 février 2017, les Championnats du Monde 2017 à St-Moritz seront au centre de tous les intérêts du monde entier. Depuis 1998, c’est dans la station Suisse, que la médaille d’or des championnats du monde se disputent, par les étoiles du ski. C’est chez lui et devant son public que Patrick Küng concourra en descente pour la discipline reine.

Le programme complet des Championnats du Monde 2017

Mardi 7 février : Super-G dames (12h)

Les favorites de cette première course sont la Suissesse Lara Gut et l’Américaine Lindsey Vonn. Mais attention, rien n’est joué ! On sait que les deux sportives ont souvent eu des déboires lors de leurs dernières courses, des chutes qui ont été fatales pour la suite.

Podium : Lara Gut aura finalement eu sa place sur le podium, mais à la troisième place. C’est l’Autrichienne Nicole SCHMIDHOFER qui aura obtenu la médaille d’or et la skieuse liechtensteinoise Tina Weirather la médaille d’argent.

Mercredi 8 février : Super-G messieurs (12h)

Trois des quatre Super-G remportés par le Norvégien Kjetil Jansrud, ce qui le place donc en favori. Seul celui de Kitzbühel, lui a échappé. L’Autrichien Matthias Mayer, qui a emporté ce dernier sera un des rivaux de Jansrud.  Mais aussi l’Italien Dominik Paris ou un autre Norvégien, Aleksander Aaamodt Kilde.

Podium : C’est le Canadien Erick Guay qui a remporté un nouveau titre mondial devant Jansrud et l’autre Canadien Osborne-Paradis. Le français Pinturault fini 6ème.

Vendredi 10 février : Combiné dames (10h et 13h)

La Slovène, Ilka Stuhec, a remporté le combiné de Val d’Isère, le seul disputé pour le moment chez les femmes. Elle a su montrer sa polyvalence. Dans la station française, Stuhec avait devancé la Suissesse Michelle Gisin et l’Italienne Sofia Goggia. Mais il reste difficile d’établir un podium…

Podium : 1. Wendy Holdener (Suisse) 2. Michelle Gisin (Suisse) 3. Michaela Kirchgasser (Autriche)

Samedi 11 février : Descente messieurs (12h)

C’est l’une des épreuves reines de ces Mondiaux. En ce qui concerne la France on compte sur Adrien Théaux qui a toutes ses chances lors de cette course. L’année précédente c’est le Norvégien Jansrud qui avait remporté la médaille d’or. Suivit de son compatriote Kilde et le Canadien Guay. Mais un seul homme a signé au moins trois podiums. Il pointe en tête du classement de la spécialité : l’Italien Peter Fill, qui n’a pourtant pas gagné une seule fois.

Dimanche 12 février : Descente dames (12h)

A 26 ans, Ilka Stuhec explose totalement cet hiver et devient de plus en plus menaçante en Super-G. On le sait, c’est bien en descente que la Slovène, qui marche sur les traces de Tina Maze, est la plus étonnante. Avec ses deux victoires consécutives : la campagne 2016-2017 à Lake Louise, puis à Val d’Isère, elle a sur prouver sa motivation et son acharnement. On reste vigilants quant au duo Gut-Vonn, ou encore à Sofia Goggia.

Podium : 1. Ilka Štuhec (Slovénie) 2. Stephanie Venier (Autriche) 3. Lindsey Vonn (Etat-Unis)

Lundi 13 février : Combiné messieurs (10h – 13h)

Après sa victoire à Santa Caterina à la fin du mois de décembre, Alexis Pinturault est connu comme le meilleur spécialiste mondial du combiné depuis deux saisons. Il visera clairement l’or dans cette épreuve. Si ce n’est pas la médaille d’or, il est attendu sur le podium. La star du Cirque Blanc, Marcel Hirscher, sera son principal adversaire lors de cette course. On surveillera aussi un autre Français, Maxence Muzaton, deuxième à Wengen.

Podium : 1. Luca Aerni (Suisse) 2. Marcel Hirscher (Autriche) 3. Mauro Caviezel (Suisse)

Mardi 14 février : Team Event (à partir de 12h)

C’est la seule épreuve de ces championnats du monde disputée par équipes . Elle sera par nation, et de façon mixte, sous la forme d’un tableau à élimination directe (huitièmes de finale, quarts, demies puis finale). Aux Etats-Unis, il y a deux ans, c’est l’Autriche qui s’était imposée devant le Canada et la Suède.

Podium : 1. France 2. Slovaquie 3. suède

Jeudi 16 février : Géant dames (9h45 et 13h)

La skieuse du Grand-Bornand, Tessa Worley, a réussi une saison remarquable en géant. En sept épreuves, elle est en passe de décrocher le globe de la spécialité. La skieuse a claqué trois victoires et six podiums. La déception serait donc énorme de ne pas la voir médaillée à Saint-Moritz. Ses principales rivales ? L’Américaine Mikaela Shiffin (deux victoires cet hiver), la Suissesse Lara Gut, qui sera à domicile, et la colonie italienne guidée par Federerica Brignone et Sofia Goggia.

Podium : 1. T.Worley (France) 2. M. Shiffrin (Etat-Unis) 3. S.Goggia (Italie)

Vendredi 17 février : Géant messieurs (9h45 et 13h)

Connue comme la discipline la plus forte du ski tricolore. Alexis Pinturault (trois victoires en six courses) est nommé comme le favori pour le titre mondial. Au même niveau avec Marcel Hirscher (deux victoires et six podiums en sept géants). L’autre grande chance tricolore sur cette épreuve est Mathieu Faivre. Si le titre échappe à un de ces trois hommes, ce sera une grosse surprise.

Samedi 18 février : Slalom dames (9h45 et 13h)

C’est un quasi sans faute en slalom pour Mikaela Shiffrin qui n’a laissé que des miettes à ses adversaires. L’Américaine est plus que jamais la reine de cette discipline et la prouvé en ayant pris le dessus sur cinq des sept slaloms. Dans le cadre des Mondiaux, elle aspire à une passe de trois historique, déjà championne du monde en 2013 et 2015.

Dimanche 19 février : Slalom messieurs (9h45 et 13h)

Marcel Hirscher et Henrik Kristoffersen sont attendus au tournant. Comme en géant, l’Autrichien est leader en slalom au plan comptable. Il est cependant difficile de ne pas relever qu’Hirscher n’a gagné « que » deux slaloms cette saison, contre cinq par Kristoffersen. L’apogée de ces mondiaux sera ce duel royal, arbitré par Manfred Mölgg.

Tous les résultats et les directs des Championnats du Monde de St-Moritz sur Eurosport.fr


Laisser un commentaire

A la Une !
A la Une !