• Home
  • Le Matos
  • Sport et hydratation : Comment choisir entre hydrobag, ceinture et gourde ?
Sport et hydratation

Sport et hydratation : Comment choisir entre hydrobag, ceinture et gourde ?

Hydrobag, ceinture, gourde… : quel matériel pour une bonne hydratation ?

Toute l’année durant, et encore plus quand les beaux jours reviennent ou que la canicule s’abat sur la France, l’hydratation est primordiale, surtout si vous pratiquez un sport. Pour éviter les problèmes dus à la déshydratation (troubles gastriques et intestinaux, coups de chaleur, troubles cardio-vasculaires ou encore calculs rénaux sur le long terme), il existe différents types de matériel pour vous hydrater pendant l’entrainement. Quels critères prendre en compte pour savoir comment choisir sa gourde, son sac d’hydratation ou sa ceinture ? Laissez-vous guider.

 

Comment choisir son sac d’hydratation, sa gourde ou sa ceinture ?

 

Pour bien vous hydrater lors de la pratique d’un sport, comme la course à pied ou le trail, trois possibilités s’offrent à vous : la gourde, la ceinture et le sac hydratation aussi appelé hydrobag.

Les avantages de la gourde

La gourde d’hydratation se porte généralement au poignet et à la main. Munie parfois d’une bande de tissus/stretch, elle vous permet de la transporter sans encombre et de pouvoir vous en servir quand bon vous semble. Certaines marques vont même plus loin en vous proposant des gants ultras légers qui vous permettront d’essuyer la transpiration et de porter une gourde de 250 ml à 500 ml.

hydratation gourde

Les avantages de la ceinture

La ceinture porte-gourde est généralement créée à partir de matières fines et légères. Certains préféreront ce choix qui permet de répartir le poids de la ou des bouteilles sur les hanches et éviter ainsi d’encombrer les mains. Vous serez donc moins gêné par les secousses de vos foulées. Certaines ceintures sont équipées de deux bidons, un avantage puisque vous pourrez emporter par exemple deux liquides : de l’eau et une boisson énergétique. Vous pouvez également trouver des modèles équipés de poches zippées, une solution bien pratique pour ranger vos barres énergétiques, gels ou clés de voiture.

ceinture hydratation porte gourde

Les avantages de l’hydrobag

L’hydrobag (ou sac d’hydratation) est un sac à dos ultra léger. Il se porte au plus près du corps et renferme une poche à eau, généralement de 1 ou 2 L. Conçu avec de petites poches, il vous permettra d’emporter également de la nourriture et des affaires de rechange si besoin. Avec ses nombreuses solutions de rangement, le choix d’un sac hydratation semble être la meilleure option pour les courses ou trails de longues distances. Pensez toutefois à bien rincer votre poche à eau avant de l’utiliser pour la première fois et après chaque utilisation.

hydrobag et sac hydratation

Le sac hydratation, le choix des athlètes de l’extrême
De par leur grande contenance, les sacs hydratation sont le choix de prédilection des athlètes de trail et d’ultra-trail comme Kilian Jornet. La marque Salomon lui a même développé un modèle très fin qui se porte près du corps comme un t-shirt, un hydrobag — gilet au service de la performance.

Comment faire le bon choix de matériel hydratation ?

 

Pour savoir si vous devez choisir un sac hydratation, une ceinture ou une gourde, vous devez bien évidemment prendre en compte votre activité sportive, mais aussi la longueur de vos entrainements ou courses.

Pour les longues distances, on vous conseille de choisir un sac hydratation ou une ceinture porte-bidon, car le volume d’eau est plus important. Ensuite, à vous de trouver l’option qui comblera vos attentes. « Est-ce que je préfère courir les mains libres ou non ? », « Est-ce que je fais de longues ou courtes distances ? », « Ai-je besoin d’emporter d’autres choses ? », sont autant de questions qu’il faudra vous poser, car certaines compétitions exigent par exemple de posséder une liste bien précise de matériel, la meilleure solution est alors d’opter pour un hydrobag avec de multiples poches.

 

Les symptômes de la déshydratation

 

hydratation

 

Un coureur perd généralement entre 0,5 et 1 L d’eau par heure à allure moyenne, cela monte ensuite à plus de 1,5 à 2.5 L d’eau pour une allure élevée. Très vite, un déséquilibre hydrique s’installe, le corps manque d’eau, mais aussi de sels minéraux nécessaires à la parfaite oxygénation des muscles. Vous hydrater est donc une priorité pour éviter de réduire votre vitesse de déplacement et causer des douleurs musculaires, tendineuses et intestinales. Pour être sûr de ne pas souffrir de déshydratation, il y a des symptômes à surveiller, même si vous pensez avoir assez bu durant votre effort :

  • La soif ;
  • Perte de poids notable après l’entrainement ;
  • Difficulté de récupération ;
  • Perte d’appétit et nausée ;
  • Palpitations ;
  • Bouche et lèvres sèches ;
  • Volume des urines réduit et urines foncées ;
  • Maux de tête.

 

Boire souvent plutôt que beaucoup
Pas la peine de boire énormément avant de vous lancer, mieux vaut boire de petites quantités régulièrement. Il est généralement conseillé de boire 10 à 15 cl toutes les demi-heures lors d’un effort c’est pourquoi il est important d’opter pour une gourde, un sac d’hydratation (hydrobag) ou une ceinture pour vous accompagner.

 

Quelle boisson choisir pour faire du sport ?

 

L’eau est incontournable. Pour une course courte, elle sera largement suffisante. Non seulement elle vous évitera la déshydratation, mais elle vous permettra aussi de refroidir votre organisme dont la température augmente avec l’effort. C’est également grâce à l’eau que votre corps, mis à rude épreuve, va pouvoir évacuer une partie des déchets créés par cette suractivité grâce à la transpiration.

Pour les plus longues distances, il va falloir également compenser la perte de sels minéraux. En effet, la sueur est certes composée d’eau à 99 %, mais on y retrouve aussi du sodium, du potassium, du calcium, du magnésium, du zinc, du fer et même de la vitamine C. Pour faire le plein de sels minéraux, pensez à prendre une gourde remplie d’une boisson isotonique qui va compenser la perte en sodium et vous éviter les troubles digestifs. Une bouteille de boisson énergétique accrochée à votre ceinture de course ou glissée dans une des poches de votre sac hydratation vous permettra de maintenir un niveau optimal du taux de sucre dans votre sang et d’alimenter vos muscles en énergie.

Si vous partez sur une épreuve en plusieurs étapes ou d’une très haute intensité, pensez également aux boissons de récupération. Elles vont restaurer le taux de glucides des muscles et soigner les tissus.

 

Les petites astuces pour une bonne hydratation :

  • Choisissez une gourde, un sac hydratation ou une ceinture adaptés à votre sport pour être sûr de ne pas l’abandonner en cours de route parce que cela vous gêne.
  • Le café et l’alcool favorisent la déshydratation, mieux vaut donc ne pas en consommer en période d’entrainement.
  • Buvez avant, régulièrement tout au long de votre course, mais également après.
  • N’attendez pas d’avoir soif pour boire (c’est déjà un signe qu’il est « trop tard » et que vous êtes déshydraté)
  • Pensez aux boissons énergétiques, qui sont riches en sels minéraux et aux boissons isotoniques surtout pour les sports d’endurance ou d’intensité soutenue.

 

L’hydratation est essentielle lorsque l’on fait du sport, c’est pourquoi il ne faut pas laisser le choix de sa gourde, de son sac hydratation ou de sa ceinture au hasard. Grâce à nos conseils, vous allez pouvoir trouver le matériel qui vous convient parfaitement, éviter la déshydratation et améliorer vos performances.

 

4 (80%) 1 vote

2 Comments

  • POSTEC

    24 mars 2017 at 15 h 28 min

    Bonjour,

    Je cite « Un coureur perd généralement entre 0.5 et 1L d’eau par heure à allure moyenne »

    et

    « Si il est conseillé de boire régulièrement 10 à 15cl toutes les demi-heure lors d’un effort »

    A quel saint dois-je me vouer ???

    Répondre
    • Justine

      28 mars 2017 at 9 h 32 min

      Bonjour 🙂
      Merci pour votre commentaire !
      Il est effectivement important de s’hydrater mais il ne faut pas trop boire non plus. Il faut trouver ce qu’il vous convient en essayant pendant l’effort. Nous savons maintenant que boire pendant la course améliore les performances. Plus vous courrez, plus il est important de boire.
      Bonne journée !
      Justine

      Répondre

Laisser un commentaire