Bivouac : nos conseils pour bien se préparer

L’été rime souvent avec camping, l’occasion idéale pour renouer avec la nature, pousser la chansonnette autour d’un feu de camp et se laisser bercer par les doux bruits de la faune et de la flore. Seulement, les nuits à la belle étoile, ça ne s’improvise pas. Nous vous donnons toutes les astuces pour un bivouac réussit en toutes circonstances. 

Qu’est-ce que le bivouac ?

Souvent confondu avec le camping, le bivouac consiste à camper temporairement dans un endroit peu ou pas aménagé en pleine nature. Le bivouac est souvent pratiqué par des personnes exerçant des activités de plein air (randonnée, escalade, vtt, kayak, etc.) sur plusieurs jours. On ne passe généralement pas plus d’une seule nuit au même endroit, muni d’un campement léger et sommaire.

Les indispensables pour un bivouac réussit

Le couchage

La tente

Une place, deux places, trois places ou encore famille nombreuse, le nombre de modèles de toiles de tentes est infini. Pour ceux qui ne souhaitent pas dormir en plein air, le choix de la tente se fait en fonction de l’utilité, de l’endroit et de la saison à laquelle vous allez l’utiliser. En effet, il existe différentes toiles, étudiées pour protéger du froid ou de la chaleur, déperlante ou non, etc. Il faut donc être bien attentif lors de l’achat, à ce que le modèle choisit corresponde bien à vos attentes et vos besoins.

bivouac-sac-de-couchage

Le matelas auto-gonflable ou non

On peut choisir de dormir à la « dure », mais avouons-le, en bivouac, le tapis de sol est le bienvenu. Vous pouvez choisir l’option tapis en mousse qui permet d’éviter tout risque de crevaison, mais le matelas auto-gonflable reste le plus confortable. La plupart du temps très léger et facilement pliable, vous pourrez l’emmener partout avec vous. Petite astuce : pour contrer toute crevaison, prévoyez un kit de réparation et soyez attentif au moment d’étendre votre matelas.

Le sac de couchage

Selon votre périple, c’est à vous de définir la température de confort de votre sac de couchage. À savoir, la température 0 °C/+5 °C demeure la plus pratique.

La vie au quotidien

Le réchaud

Le choix entre un réchaud gaz, essence ou multi carburants sera déterminé encore une fois par le type de destination et de voyage que vous vous apprêtez à faire. Si vous partez dans un trek engagé à l’étranger, l’essence sera un choix plus astucieux. Dans le cadre d’un week-end randonnée en France ou en Europe sans transport aérien, le gaz suffira. Quant à l’option multifuel, cela vous évitera des achats multiples.

La vaisselle

De multiples accessoires pratiques pour la vaisselle existent. De la gourde au kit d’ustensiles de cuisine en passant par la bouilloire, vous pouvez vous construire une vraie panoplie de cuistot. Tous ces produits sont pensés pour le voyage et donc très pratiques.

L’hygiène

Les produits d’hygiène sont souvent ceux qui prennent le plus de place dans un sac à dos. Partez l’esprit malin en optant pour la serviette technique fine et compacte, les kits de minis flacons que vous pouvez remplir avec les produits de votre choix ou encore la trousse de toilette fonctionnelle pensée pour les voyages. Ainsi, vous aurez tous les produits dont vous avez besoin sans inconvénients.

bivouac-hamac

Les petits plus en bivouac

La moustiquaire

Selon l’endroit où vous vous rendez, la moustiquaire vous offrira des nuits plus paisibles. Et si vous décidez de pratiquer le bivouac dans les règles de l’art, à savoir sans tente, cet accessoire s’avère très utile. Certaines moustiquaires sont dotées de traitement à la perméthrine (produit qui étourdit les moustiques), pour encore plus d’efficacité.

Le hamac

Pour un moment de repos, le hamac est le petit plus à transporter avec soi si vous n’êtes pas déjà trop chargé. On trouve des modèles compactes et très faciles d’installation pour une à deux personnes. Souvent très léger, il ne sera pas le plus encombrant de vos compagnons de voyage.

Les règles à respecter en bivouac

Les emplacements

Il est important de savoir que, selon la législation française, on ne peut pas camper n’importe où en France, il y a une réglementation à respecter. Le plus souvent, les interdictions le sont pour des motifs écologiques, environnementaux, esthétiques, sécuritaires ou tout simplement commerciaux.

Les lieux publics interdits
  • Forêts, bois et parcs classés comme « espaces boisés à conserver ».
  • Routes et chemins.
  • Bords de mer.
  • À moins de 200 m d’un point de captage d’eau potable.
  • Sites classés dans les « zones de protection du patrimoine de la nature et des sites ».
  • À moins de 500 m d’un monument classé « historique ».

Cette liste n’est pas exhaustive, les préfectures ou communes se réservant le droit d’interdire d’autres lieux publics.

Les lieux privés

Il est bien sûr interdit de camper dans un lieu privé sans autorisation. Les règles énoncées au-dessus pour les lieux publics sont aussi valables pour les lieux privés.

Sources :

Les parcs naturels régionaux et nationaux

Le camping sauvage est la plupart du temps interdit au sein des parcs nationaux contrairement au bivouac. Distinction parfois délicate, il est plus sûr de se renseigner directement auprès du parc dans lequel vous souhaitez bivouaquer pour être sûr.

Voilà, vous savez tout sur le bivouac et êtes prêt pour votre prochaine aventure ! 😉 N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire ci-dessous.

Bonnes vacances !


Laisser un commentaire