trail Montagn Hard

La Montagn’Hard – informations et conseils

La Montagn’Hard porte bien son nom, avec ses 8 500 m de dénivelé positif. Au programme : 3 sommets, des lacs et une passerelle au-dessus d’un impétueux torrent.

 

Présentation de la Montagn’Hard

 

L’édition 2017 s’est tenue le week-end des 8 et 9 juillet 2017. 3 formats de course sont proposés :

  • Montagn’hard 100 : 107 km – 8 500 m D+ ;
  • Montagn’hard 60 : 60 km – 5 000 m D+ ;
  • Moins’hard : 40 km – 3 200 m D+ (solo ou relais à 2).

Les courses sont au départ de la station de ski de Saint-Nicolas-de-Véroce. Pour le parcours de 107 km, le départ a lieu de nuit, à 5 h du matin. Il existe des barrières horaires à respecter sur les différentes courses, la Montagn’hard 100 devant se terminer en 35 h maximum.

Il y aura 8 ravitaillements sur le 100 km, 4 sur le 60 et 3 sur le 40 km. Ces ravitaillements comprennent eau, boissons chaudes ou sucrées, aliments sucrés (sucre, chocolat, fruits, barres de céréales), denrées salées (charcuterie, fromage, pain…) et des plats chauds (pâtes…) sur certains d’entre eux.

 

Bon à savoir :
Les coureurs de la Montagn’hard 100 qui souhaiteraient raccourcir la distance pourront bifurquer au 55e km et être déclarés finishers de la Montagn’hard, mais sans être classés.

 

Carte du parcours et les différentes étapes de la Montagn’Hard

Lien vers la page des résultats de la Montagn’Hard

 

Pourquoi participer à la Montagn’Hard ?

 

Un week-end de rêve pour les amoureux de la montagne et ceux voulant tester leurs limites sur les pentes les plus raides de Haute-Savoie. Ce trail vous offrira des paysages à couper le souffle, dont le glacier de Miage, le Beaufortain, ou encore une crête à grimper face au mont Blanc et une passerelle surplombant un torrent. La Montagn’Hard est aussi réputée pour sa convivialité – elle vous comblera avec ses ravitos généreux – et la bière du mont Blanc, offerte à l’arrivée.

 

Comment s’équiper pour la Montagn’Hard ?

 

Équipement obligatoire :

  • réserve d’1,2 litre de boisson (au départ de la course et de chaque ravitaillement) ;
  • Réserve alimentaire ;
  • Couverture de survie ;
  • Sifflet ;
  • Bande autocollante de 2 m minimum (largeur 5-7 cm) pour strapping ;
  • Gobelet (pas de gobelets fournis aux ravitaillements) ;
  • Téléphone portable avec autonomie suffisante ; le numéro d’appel doit être fourni lors de l’inscription.

Équipement obligatoire supplémentaire (100 et 60 km) :

  • Lampe frontale en état de fonctionnement + piles de remplacement ;
  • Veste imperméable ;
  • pantalon ou collant (minimum jusqu’aux genoux).

Les bâtons sont autorisés à partir du km 5,6 (Bionnay) ; avant, ils devront être portés sur le sac à dos. Un modèle facile à ranger peut être pratique : il existe des bâtons 2 ou 3 brins pliables et d’autres faciles à régler en hauteur. Choisissez des bâtons à votre taille, mais plutôt trop grands que trop petits. Pour vos chaussures, comme pour toutes les courses de montagne, il faut prévoir une paire avec semelle adhérente et des crampons adaptés aux terrains rocailleux. Des chaussures bien protégées sont toujours bienvenues.

 

Comment s’inscrire pour la Montagn’Hard ?

 

Pour participer, tous les coureurs devront fournir une photocopie de leur licence FFA en cours de validité ou un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la course à pied en compétition (mention « en compétition » obligatoire) de moins d’un an au jour de la course. Les inscriptions se font en ligne. Les 3 courses accueillent un total de 1 000 coureurs, chacune étant réservée aux 330 premiers inscrits.

Lien vers la page d’inscription

 

Les points clés à retenir sur ce trail :

  • 8 500 m D+.
  • Présence de barrières horaires.
  • Ravitaillement complet avec du sucré, du salé et du chaud.
  • 330 places par course seulement.

 

5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

A la Une !