Les sacs airbag

Comment choisir son sac airbag pour skier en toute sécurité ?

 

Même s’il ne remplace en aucun cas le trio DVA (Détecteur de Victime d’Avalanche), le sac ABS est de plus en plus utilisé par les skieurs et snowboarders qui s’aventurent en hors-piste et augmentera grandement vos chances de survie en cas d’avalanche. Petit guide pour choisir son sac airbag et comprendre son fonctionnement.

 
 

À quoi sert un sac airbag ?

 
L’un des critères les plus importants pour la survie d’une personne prise dans une avalanche est l’ensevelissement. Les chances de survie diminuent fortement une fois passé les 15 minutes. Lorsque l’on sait que, selon les situations, c’est également le temps nécessaire pour que les secouristes arrivent sur les lieux de l’accident, on réalise que le sac airbag peut être un véritable gain de sécurité pour les amateurs de glisse hors-piste.

Le Centre de recherche de Davos a en effet ainsi montré que les chances de survie d’un skieur enseveli sont d’environ 50% alors que celles d’un skieur non enseveli partiellement sont supérieures à 97% !
Le sac Airbag est pour le moment la seule solution qui permette de limiter le risque d’ensevelissement et améliore considérablement les chances de survie. D’où l’importance de choisir un sac airbag de qualité.

sac-airbag-avalanche
 
 

Le sac airbag, un véritable plus en matière de sécurité

 
Pour la petite histoire, le principe du système airbag ABS est né dans les années 70, lorsqu’un garde forestier a fait une découverte étonnante. Pris dans une avalanche, il a dû son salut au gibier qu’il portait sur les épaules. En effet, ce dernier lui a permis de se maintenir à la surface de la neige. L’expérience a ensuite été renouvelée avec des conteneurs et des ballons avec le même succès.

Le fonctionnement du sac airbag est le suivant : maximiser le volume du skieur afin de minimiser le risque d’ensevelissement. Lorsque des particules de tailles variées sont en mouvement, comme lors d’une avalanche, ce sont les grosses particules qui ont tendance à remonter à la surface, tandis que les petites, elles, se glissent sous le corps et le poussent vers le haut. C’est ce qu’on appelle « l’effet noix du Brésil » (effet ségrégation). Le problème, c’est qu’une fois à la surface, la poussée verticale se stoppe et le poids volumique élevé du corps l’entraîne à nouveau vers le bas.

effet-segregation
 
 

Tout savoir sur le fonctionnement du sac airbag

 
Le sac airbag est un sac à dos qui contient un système de gonflage rapide. Vous pouvez donc l’utiliser également pour stocker le nécessaire à votre sortie. Le système s’active grâce à une poignée située sur une des bretelles et donc facilement accessible. Une fois déclenché, il lui suffit de quelques secondes pour activer le ou les ballons de 150 à 200 litres qu’il contient. Le sac airbag va donc augmenter le volume du skieur pour le maintenir à la surface de la neige s’il est pris dans une avalanche.

Il faut toutefois savoir que le volume seul ne suffit pas à assurer le succès de l’opération en cas de déclenchement de l’équipement. Le rapport entre le volume supplémentaire apporté par l’ABS et la portance joue également son rôle. Ainsi, plus la position du skieur est verticale dans une avalanche, plus les forces de traction sont importantes et plus le risque de blessure augmente. Le skieur pris dans une coulée risque alors d’être bloqué par les couches de neige inférieures, puis enseveli par les autres qui se superposeront sur lui. Le sac airbag aidera alors le skieur à rester à l’horizontale pour flotter sur la neige au maximum à condition qu’il n’ait pas perdu son équipement dans l’accident. C’est pourquoi il faut toujours attacher la sangle passant entre les cuisses, c’est le seul moyen de s’assurer que votre ballon restera bien accroché à vous.

Pensez à entretenir votre sac airbag
Comme tout matériel de ski ou de randonnée, le sac airbag nécessite une révision en chaque début de saison. Avant de reprendre la route des sommets, assurez-vous donc de faire vérifier le poids des cartouches de gaz et leur pression. Faites également un test en activant votre sac airbag pour être sûr que vous saurez réagir en cas de pépin.

 
 

Comment choisir son sac airbag

 
Si ABS est le premier à avoir proposé ces sacs airbag à l’usage des skieurs hors-piste, d’autres fabricants ont aujourd’hui imaginé différents types d’équipements ayant pour objectif d’empêcher l’ensevelissement. Pour bien choisir son sac airbag, il est donc nécessaire de connaitre les spécificités de chaque technologie :

  • ABS : Le système de déclenchement explose et gonfle deux ballons de 85 litres sur les côtés. Ce système permet d’offrir une sécurité supplémentaire au skieur : si jamais l’un des ballons se perce au cours de l’accident, il en reste toujours un.
  • Alpride : Le système est un poinçonnage des cartouches, c’est-à-dire que lorsque la poignée est activée, le gaz gardé sous pression est libéré et gonfle presque instantanément les ballons. Ce genre d’équipement est très léger. L’airbag est rond et possède une capacité de 150 L. Bien évidemment, il ne permet qu’un déclenchement par cartouche, mais cette dernière se remplace facilement.
  • Snowpulse : Le ballon à la forme d’un U et se déclenche par un câble. La forme est étudiée pour faire flotter le skieur la tête en haut. Choisir cette forme de sac airbag offre également une protection supplémentaire au niveau de la tête qui sera mieux protégée des chocs.
  • BCA Float : Là aussi, le ballon est en U. Ce système mise sur l’accessibilité au niveau du prix et la légèreté. Le déclenchement se fait par câble et le sac airbag se gonfle grâce à une cartouche à air comprimé.
  • JettForce Technology : Le petit nouveau se dote d’un système innovant. Le gonflage de l’airbag se fait grâce à des batteries embarquées qui mettent en route un ventilateur qui extrait l’air de l’atmosphère quand la poignée est actionnée. En quelques secondes, l’airbag gonfle ses 200 L de toile. Point positif : le système étant électronique, il peut se déployer plusieurs fois de suite.

sac-airbag-

Pour savoir comment choisir son sac airbag, il faut également décider en fonction de son usage. Pour les expéditions courtes et peu techniques, un sac de petit volume suffira. Pour les sorties plus longues, choisissez un modèle au volume important avec, si votre activité le requiert, des accessoires pour attacher votre matériel.

Bien vérifier le volume de son sac airbag
Le volume indiqué sur les sacs comprend parfois le volume du système. Avant d’acheter votre airbag, n’hésitez pas à ouvrir votre sac à dos pour vous rendre vraiment compte de la place dont vous disposerez pour vos effets personnels.

 
 

Les défauts du sac airbag

 
S’il est un véritable atout en termes de sécurité, le sac airbag n’est pas à la portée de toutes les bourses et c’est là son principal défaut. Il faut en effet compter pas moins de 600 € pour s’offrir un petit modèle d’entrée de gamme et on dépasse largement les 1 000 € pour les sacs anti-avalanche les plus perfectionnés et au volume plus important. Autre désagrément : le poids. Avant de faire le choix de votre sac airbag, assurez-vous que vous pourrez le porter toute la journée. En effet, ces équipements pèsent au minimum 1,5 kg et, une fois chargé de tout votre équipement, ils peuvent vite devenir trop lourds.

Enfin, le dernier défaut du sac airbag est, vous vous en doutez, qu’il ne protège pas de tout. Il fait flotter le skieur la tête en avant, qui est alors peu protégé contre les obstacles du type cailloux, barres rocheuses et arbres. Par ailleurs, sachez que si vous ne perdez pas vos skis pendant l’avalanche, ces derniers vous entraîneront vers le bas, sac airbag ou pas…

 

Si vous êtes accro à la glisse hors-piste, le choix d’un sac airbag de qualité constitue un véritable plus pour votre sécurité. Alors si vous avez le budget, vous savez maintenant comment vous équiper.

 

Les trois points clés pour savoir comment bien choisir son sac airbag :

  • Il existe différentes technologies de sac airbags : votre budget et votre pratique du ski vous aideront à trouver celle qui vous est la plus adaptée ;
  • Les sacs offrent différents volumes à choisir en fonction de la longueur de vos sorties, mais attention à ne pas trop vous charger ;
  • Tous les ans, offrez une petite révision à votre matériel pour éviter les mauvaises surprises.
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

A la Une !
A la Une !