Les 10 qualités d’un trailer selon Clément Molliet

Envie de vous lancer dans le trail, mais vous n’êtes pas sûr que cette discipline soit faite pour vous ? Il n’y a qu’une seule manière de le savoir : lancez-vous ! Voici les 10 qualités d’un trailer selon Clément Molliet.

N° 1 : Le plaisir :

Il est primordial de prendre du plaisir dans chacune de ses sorties et des objectifs que l’on se fixe. Toujours lever les yeux et profiter des paysages, des rencontres et des moments de partage que l’on peut avoir lors de nos entraînements ou courses.

N°2 : L’endurance :

Le trail est une discipline d’endurance, celle-ci peut se travailler sous différentes manières et disciplines. Faire des séances simples, à faible allure et régulières. Ce que l’on appelle le  « volume » de début de saison, en préparation, permet de travailler notre endurance. Il faut mixer les pratiques l’hiver, privilégier le ski de fond ou le ski alpinisme et une fois les beaux jours arrivés, le vélo permet de travailler cette base.

N°3 : La régularité :

Courir est, d’un premier point de vue, quelque chose qui ne se perd pas, mais l’irrégularité dans vos entraînements affectera vos sensations et techniques de course. De mon point de vue, il est préférable de faire 5 fois 1 heure dans la semaine, qu’une séance le samedi de 5 heures. Privilégiez donc une activité sportive régulière !

N°4 : L’intensité :

Même si le trail est un sport d’endurance, les intensités sont indispensables dans la préparation d’un trailer. Les séances de VMA (30/30), de seuil, doivent faire partie de la préparation afin d’augmenter ses capacités et de progresser.

N°5 : La technique :

En athlétisme, nous entendons souvent parler de technique de foulée, de pied. Le trailer a également besoin de travailler des aspects techniques pour progresser. La technique de votre foulée, comme un marathonien peut la travailler, est une notion à prendre en compte lors de vos sorties. Il vous faut donc trouver celle qui est à la fois la plus économique et la plus efficace.
Les descentes et les montées sont également des temps forts de la course à travailler.

N°6 : L’anticipation :

Planifier son entraînement et son programme de course permettra d’avoir une vision à plus ou moyen terme des séances à mettre en place. Se projeter permettra d’augmenter votre motivation à l’approche des objectifs.

N°7 : La récupération :

Prendre du repos, savoir écouter son corps et surtout ne pas trop puiser dans vos ressources ; 3 règles qui amélioreront vos performances à long terme.
Cela passe par une hydratation et une alimentation saine. Il ne faut pas non plus rentrer dans une forme de paranoïa à ce sujet et savoir se faire plaisir ! Un bon burger ou une pizza ne vous feront pas de mal et cela influencera la qualité N°8 😉

N°8 : Le mental :

Partir pour un trail, qu’il soit de 20, 50 ou 100Km, demande une implication mentale importante. N’importe quel trailer vous dira que durant une course, il a des hauts et des bas. Un mental paré à cela, vous permettra de mieux gérer ces coups de mou. C’est paré à cela, qu’il ne faut pas se restreindre dans votre approche de la discipline. Le trail, est une discipline dure mentalement par sa complexité, sa longueur et son exigence. Être déjà épuisé mentalement avant une course affectera votre résultat. C’est pour cela, que parfois, un bon burger ou un apéro entre copains sera bénéfique mentalement, même à une ou deux semaines d’une échéance.

N°9 : La connaissance de soi :

Cela n’arrivera pas du jour au lendemain, mais apprendre de ses erreurs et de ses réussites, connaître ses sensations, ce qui vous fait du bien … vous permettra de mettre en place les bonnes choses dans votre préparation et lors de vos compétitions. Il y a autant de méthodes que de trailers au départ d’une course. À vous de vous connaître et d’adapter vos entraînements et vos objectifs en fonction de vos capacités.

N°10 : La confiance :

Ayez confiance en vous, n’ayez pas peur de vous lancer, passez les étapes les unes après les autres, emmagasinez de l’expérience et de la confiance. Cette confiance vous servira lors de vos séances difficiles, et vous permettra d’aborder une course sereinement et de vous dire que vous en êtes capable. Si vous y croyez, 50% du chemin est déjà fait.

Vous l’aurez compris, les 10 qualités d’un trailer exposées ici sont subjectives. Chacun doit se faire son propre jugement et sa propre expérience. À bon entendeur.

Salut !


Laisser un commentaire