Le Fast-Hiking, qu’est ce que c’est ?

La montagne, été comme hiver, nous offre son lot d’émotions, de plaisir et d’aventure. C’est le cas avec cette nouvelle pratique dont on parle de plus en plus depuis quelques années : le fast-hiking. Qu’est ce qui se cache sous cet anglissisme ? On vous dit tout ! 

La définition de fast-hiking

Le fast-hiking est à la croisée des chemins entre la randonnée classique et le trail running. Il se définit par une randonnée dynamique, avec une marche active et rapide, parfois de la course ou tout du moins de grandes enjambées en descentes et toujours 100% de plaisir. Elle reste toutefois plus soft que le trail running, où les distances par exemple, seront plus importantes.

Que faut-il pour pratiquer le fast-hiking ?

Comme pour la marche ultra légère ou le trail, le fast-hiking se pratique avec le strict minimum et la recherche perpétuelle d’avoir un équipement léger. Bien sûr, comme pour toutes disciplines, le choix du matériel se fait vis à vis de facteurs extérieurs comme le climat, le temps, la région dans laquelle vous vous trouverez et votre itinéraire. Mais certains éléments sont toutefois indispensables pour la pratique :

– Les chaussures : certaines marques ont créé des chaussures spécialement conçues pour le fast-hiking. Légères, elles sont à mi-chemin là aussi entre des chaussures de randonnées et des chaussures de trail. Les chevilles sont ainsi protégées. Certaines chaussures possèdent également une tige basse mais avec une structure qui se rapproche de la chaussure de randonnée.

– Les bâtons de marche seront d’une grande aide pour gravir les sommets et vous stabiliser en descente. Là aussi ont les préfèrent légers pour ne pas fatiguer le haut du corps. Si vous pratiquez déjà du trail, vos bâtons seront parfaits. Si vous devez vous en procurer, on vous préconise d’en choisir en aluminium plutôt qu’a trois brins car ils seront plus robustes dans le temps.

– Pour les vêtements, les mots d’ordre sont identiques : légèreté et surtout respirabilité. La plupart des vêtements techniques utilisés pour le trail conviendront parfaitement à la pratique du fast-hiking. Pensez bien à prendre une veste et à utiliser le système des trois couches selon l’altitude à laquelle vous évoluerez.

fast-hiking veste

– Le sac à dos : un volume de 12 à 20L sera suffisant. Veillez à ce qu’il soit bien ergonomique et léger pour ne pas vous encombrer. Encore une fois, le traileur n’a pas forcément besoin de changer de sac, mais attention toutefois pour les sorties un peu longues, ou avec une nuit en refuge, dans quel cas vous aurez besoin d’une contenance plus importante pour emporter le casse-croûte et une veste ou coupe vent pour vous protéger.

Quels sont les bienfaits du fast-hiking ?

Selon les sports que vous pratiquez, le fast-hiking sera un bon complément d’entraînement. Il est en effet intéressant pour les randonneurs de longues distances pour travailler l’endurance car le système cardio-vasculaire se situe dans une zone qu’on appel endurance fondamentale, de <70 à 75% FCM. Pour les pratiquants de trail, le dénivelé avalé sera un bon point pour optimiser votre technique en côte et en descente.

fast-hiking équipement

Le fast-hiking, ça ressemble à quoi ?

Parce qu’une image vaut mille mots, voici une vidéo réalisée par Millet qui décrit bien la pratique :

5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

A la Une !
A la Une !