• Home
  • Eko inside
  • Interview : Julien, responsable magasin Ekosport et passionné de raid

Interview : Julien, responsable magasin Ekosport et passionné de raid

Créé en 2007, Ekosport est aujourd’hui le spécialiste européen et leader de la vente de matériel de sport d’hiver sur Internet. Derrière le géant Web In Savoie se cache une équipe de plus de 70 passionnés à votre service et également un magasin, de 750m2 situé en Savoie, sur la route des vacances.
Aujourd’hui on rencontre Julien, le responsable du magasin…

Bonjour Julien, depuis combien de temps diriges-tu le magasin de Frontenex et quelles sont tes missions principales ?

 

Ça fait deux ans que je suis en charge du magasin Ekosport à Frontenex. Avant j’étais vendeur et conseiller ski/ ski de fond /rando à Ecosport (magasin situé dans la zone des Landiers à Chambéry) pendant 6 six ans. J’aime le contact client, au delà du matériel, le fait de pouvoir partager le sport en soi et apporter des conseils est ce qui me plaît le plus. C’est l’occasion d’échanger avec les clients sur la pratique sportive car ce sont des passionnés comme nous. Ma formation (Licence STAPS) m’a aidé pour conseiller et transmettre ma connaissance avec mes clients. Et puis pour la pratique du sport, de haut niveau, j’aime bien découvrir les nouvelles tendances de produits.

julien-au-shop

Peux-tu nous parler de tes passions et loisirs ?

Je ne fais que du sport, je suis un fou de sport ! Sur de la compétition je fais du raid, du trail, du VTT, de la course d’orientation et du ski d’alpinisme. En loisir : de l’escalade, de l’alpinisme, de la rando, de la spéléo, du canyoning, du kayak…Tout ce qui touche à l’outdoor finalement…

 julien-ekosinside

Depuis quand pratiques-tu le trail ?

Depuis que je suis à Chambéry, donc depuis 9 ans. Je suis originaire du Pas-de-Calais, où j’ai fais du hand pendant 9 ans. J’en avais marre de faire du sport en salle et puis j’ai déménagé et j’avais envie de faire du sport outdoor. La région est évidemment parfaite pour la pratique du trail, j’ai donc commencé petit à petit la pratique et puis je me suis tourné ensuite vers le raid, car j’ai pu retrouver la notion et les émotions d’un sport collectif.

Qu’est ce qui te plait dans le trail et le raid ?

Pour les deux pratiques, le dépassement de soi-même. Pour le trail en compétition, c’est le fait de faire de la montagne facilement. Il y a un point A et un point B. Il n’y a pas besoin de réfléchir, pas besoin d’avoir une carte. Le trail de compétition demande aussi beaucoup de rigueur dans les entraînements, c’est très dur mais c’est ce qui me plait. Pour le raid, j’aime son côté aventure, où là par contre tu as besoin d’une carte et d’une boussole. Sans oublier le principe de le faire en équipe, ce qui change du trail, qui est individuel.

Quels sont tes principaux palmarès ?

Je participe à une quinzaine de courses au printemps/été (entre 15 et 17 ou 18), principalement du raid car c’est ce qui me plaît le plus. Les courses de trail sont aujourd’hui intégrées dans mon entraînement.

Pour le raid par exemple, j’ai remporté le titre de Champion de France 2014, deuxième d’une manche de la Coupe d’Europe en Espagne 2014 (250km en équipe en 60h)…En 2014, ça représente une quinzaine de podiums.

 julien-podium

En quoi consiste ton entrainement au quotidien ?

J’ai un planning d’entrainement, plus ou moins modulable. Pour la saison d’hiver on est sur du 6h d’entrainement par semaine, et au printemps/été, en pleine saison des courses, on est sur du 15h d’entrainement par semaine, ce qui fait 5 à 6 jours d’entrainement par semaine.

Généralement, les entraînements consistent à de la préparation pure et dure sur du bitume par exemple. Je fais du fractionné à pied, à vélo, des séances en côte, de la PPG (préparation physique général), du renforcement musculaire…

Quelles sont les courses qui te font rêver ?

En course mythique je dirais La Diagonale des Fous. L’UTMB reste mythique mais je connais déjà le lieu, pour l’avoir fait en long, en large et en travers, donc quitte à faire une course monstrueuse, autant le faire sur un lieu inconnu. En raid, j’aimerais faire le circuit international et faire certaines manches de Coupe du Monde, comme au Chili ou en Equateur. Nous devions la faire, mais l’un des membres du Team s’est blessé. (Julien appartient au Team FMR XBionic, composé de 6 personnes).

Quel est ton objectif pour cette année ?

Rester Champion de France en 2015 et gagner une manche de Coupe du Monde en France, qui se passera dans l’Ain (fin septembre, le Raid in France). Je ferai également celle d’Espagne (manche de Coupe d’Europe) et un raid d’une école de commerce à Nice.  Les courses de trail seront ensuite, comme je te le disais, davantage un entrainement entre deux courses, pour savoir où on en est. C’est plus un élément de mesure.

 ekoinside-julien-magasin

Pour quelqu’un qui souhaite débuter en trail, quels sont tes conseils ?

Changer ses chaussures, c’est basique mais beaucoup de personnes ne pensent pas à adapter leur équipement à la pratique du trail. Si la condition physique est bonne sur le bitume, je conseillerai surtout d’appréhender le terrain et la technique ; de courir dans des chemins, avec des cailloux, du dénivelé, des montées et des descentes. Juste profiter du paysage et trotter librement. Ne pas viser des courses trop longues dans un premier temps pour ne pas griller les étapes. Et puis mettre un dossard, pour le côté compétition et s’avoir si on apprécie ou pas l’ambiance. C’est ce que j’ai fais avec des distances plus ou moins longues, ça permet de savoir ce que l’on aime ou pas.

Quel rythme d’entrainement préconises-tu pour des débutants ?

3 fois par semaine pour avoir un minimum de progression. Si une personne souhaite simplement se maintenir en forme, deux séances suffisent. Au delà de 3 séances par semaine, c’est plus pour avoir une bonne condition physique. Faire plus de qualitatif que du quantitatif. Je conseillerais 3 fois par semaine pour voir des résultats, une progression, avec des sorties de 45mn à 1h30.

 ekoinside-julien-nature

Au niveau de l’équipement, quels sont tes indispensables ?

Une paire de chaussure adaptée à son pied. En course, un sac (poche à eau, couverture de survie, un sifflet). Une bonne paire de chaussette aussi, étant donné que les pieds ramassent le plus en trail, pour être bien au sec et avoir un pied maintenu pour éviter les frottements.

Pour l’alimentation, quels sont tes conseils ?

Je n’ai pas de restrictions. Je me fais plaisir sur ce que je mange. Il faut être vigilant 3 jours avant une compétition et ne pas changer ses habitudes alimentaires au dernier moment. Pour les courses ensuite, il faut penser à prendre des boissons isotoniques et éviter les aliments trop lourds à digérer. Bon bien sûr je ne mange pas tous les jours des burgers comme sur la photo, il faut être réaliste. 😉

 julien-nourriture

 

Une bonne chaussure de trail pour toi, c’est quoi ?

Confortable et légère. Si une personne évolue en compétition, on privilégie généralement une chaussure minimaliste pour quelle soit la plus légère possible, alors qu’à l’entrainement, il est préférable d’avoir une chaussure avec plus d’amortie pour éviter les traumatismes. Sur la pratique du bitume, de l’entrainement, je favorise vraiment l’amortie.

 

 

 

 


One Comment

Laisser un commentaire

A la Une !
A la Une !