Comment bien choisir son casque de ski ?

Skieur de l’extrême, rider pro ou simple amateur d’air pur, le casque de ski est indispensable pour votre sécurité. On laisse de côté les préjugés, le casque c’est beau, c’est in et ça peut vous sauver la vie. Petit guide pour bien choisir son casque de ski.

Comment choisir sa taille de casque de ski ?

La taille d’un casque de ski s’exprime soit en centimètres, soit en lettres (S, M, L, XL). Pour mesurer votre taille en centimètres, placez un mètre de couturière au niveau du front, au-dessus des sourcils. Vous obtiendrez une valeur entre 52 et 62 cm. Cela vous permettra de connaître précisément votre tour de tête pour bien choisir la taille de votre casque de ski.

Des tableaux de correspondances permettent ensuite de convertir les centimètres en lettres. Pour autant, les tailles en lettres sont bien moins précises que les tailles exprimées en cm. Du coup, selon le modèle ou selon la marque, il peut y avoir quelques variations. Le plus simple pour connaître sa taille de casque de ski reste donc de se rendre en magasin pour les essayer directement.

D’autre part, certains modèles possèdent également un système de réglage, avec une molette, permettant d’ajuster la taille du casque de ski à votre tête. En tournant la molette dans le sens des aiguilles d’une montre, vous diminuez le tour de tête. Dans le sens inverse, vous l’augmentez.

Choisir son casque de ski : les critères clés

Essayez votre casque en n’oubliant pas de prendre votre masque à l’avance. Il doit pouvoir s’adapter à votre casque, sans créer un espace important sur le front. Certains casques possèdent également une attache masque pour tenir le bandeau élastique et vous éviter ainsi de le perdre lors de chute. Posez-le correctement sur votre tête, fermez la sangle jugulaire et faites de larges mouvements avec votre tête pour vous assurer qu’il ne bouge pas.

Les critères importants à vérifier :

  • Légèreté : pour plus de confort, votre casque doit être léger. La technologie In Mold permet de mouler la coquille et la mousse en une seule et même opération, rendant le casque ultra léger. En termes de grammage, à moins de 400 grammes, vous êtes dans la catégorie des poids plumes. De manière générale, on veille à ne pas dépasser les 550 grammes.
  • La coque : la mention ABS vous informe que la coque extérieure est fabriquée à partir de plastique moulé. Elle a ainsi une bonne absorption des chocs et permet d’avoir une plus grande durabilité du casque.
  • La forme : la partie avant doit descendre à environ un doigt des sourcils, pour laisser de la place à un masque. Côté sécurité, l’arrière du casque ne doit pas toucher les cervicales lorsque vous penchez la tête en arrière.
  • La qualité de la mousse : il faut bien la choisir. Une mousse EPP (polypropylène expansé) retrouve sa forme après un choc. Une mousse EPS (polystyrène expansé) permet d’avoir une bonne protection des chocs tout en étant très légère. À partir de 4 aérations, vous bénéficiez d’une ventilation optimale.
  • Ventilation : le casque vous tiens chaud. De plus en plus de marques intègrent des systèmes d’aération dans le casque pour évacuer la chaleur et la transpiration.
    La norme : en Europe, c’est la norme CE/NF EN 1077 qui fait office de bon élève en termes de sécurité.

 

Choisir son casque de ski avec ou sans visière
L’atout principal de la visière intégrée est de permettre de porter ses lunettes de vue sans aucune gêne. Si vous n’avez pas de problèmes de vue, optez pour un casque de ski simple. Ainsi, vous pourrez adapter votre masque à la luminosité

Choisir un casque de ski adapté : sécurité et confort

Avant de choisir un casque de ski, gardez en tête deux critères importants : la sécurité et le confort.
Tout d’abord, votre casque doit être fermement maintenu par une attache. Posez-le correctement sur votre tête, fermez la sangle jugulaire et faites de larges mouvements avec votre tête pour vous assurer qu’il ne bouge pas. De plus, vous ne devez pas vous sentir comprimé : le casque doit être serré juste ce qu’il faut.

En ce qui concerne les accessoires, votre masque doit pouvoir s’adapter à votre casque de ski, sans créer un espace important sur le front. La plupart des marques proposent un crochet pour tenir le bandeau élastique et vous éviter ainsi de le perdre lors d’une chute.

D’autre part, si votre modèle ne dispose pas de cache oreilles, il faudra alors porter un bonnet en dessous. Prenez garde à bien anticiper l’épaisseur de ce dernier. Assurez-vous également que les coutures, les écussons ou les étiquettes du bonnet ne vous gênent pas une fois sur la tête. Et puis, pas de pompon !

 

Quand changer de casque de ski ?
Un choc d’envergure peut endommager la structure du casque (coque et mousse interne). Il n’assure alors plus son rôle de protection et doit être changé. Même sans avoir subi de chutes, il est recommandé d’acheter un nouveau casque de ski tous les 5 ans environ.

Casque de ski : les détails qui font la différence

Voici quelques petits conseils à prendre en compte avant de choisir votre casque de ski :

  • Une bonne sangle jugulaire : faites attention à la sangle jugulaire et à son système d’attache. Si la petite protection qui cache le clip en plastique bouge dans tous les sens, imaginez lorsque que vous dévalerez les pentes, face au vent…
  • Le système de ventilation : vous pourrez avoir la possibilité, selon les casques, de régler manuellement le système de ventilation.
  • L’hygiène : de plus en plus de casques permettent de détacher la doublure interne pour pouvoir la laver, bien agréable après une grosse journée de ski.
  • Le pare-nuque : Élément en plus, il permet de combler l’espace entre le cou et le casque pour vous éviter d’avoir froid.
  • L’intégration d’écouteurs ou d’un branchement pour la musique : c’est fun certes, mais on vous conseille quand même de ne pas en abuser. Qu’importe votre niveau de ski, il vous faut être à l’écoute des autres et des bruits en général pour prévenir tout accident !

Désormais obligatoire pour les enfants en cours de ski et fortement conseillé aux adultes, le casque de ski est devenu en quelques années un « must have » de la panoplie du parfait skieur. En plus de la sécurité et du confort, faites-vous plaisir avec une sérigraphie stylée !

Les 3 points clés à retenir pour votre choix de casque

  1. Je détermine ma taille de casque de ski en mesurant ou en essayant
  2. Je m’assure que mon équipement (bonnet, masque) s’adapte facilement
  3. Mon casque de ski ne doit être ni trop serré, ni trop lâche.

 

5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire