Antoine Beltran Mexique

UNE BELTRAN’CHE DE VIE : NEWS #9 MEXIQUE

Bonjour, bonsoir.

 

Nous sommes encore en 2017, j’ai mis un peu de temps avant de pouvoir écrire cette news mais j’ai trouvé tellement de plages et de coin paradisiaques, que je ne me suis pas arrêter pour le wifi et encore moins pour faire de l’ordinateur. J’ai entamé le Mexique par deux nuits à Tijuana, chez Miguel, où j’ai fait la rencontre de Belve, un Turc qui fait Los Angeles => Argentine, puis remonte au Brésil. Nous roulons ensemble depuis ce jour et tout se passe très bien. C’est d’abord très agréable de ne pas être seul, le Mexique à beaucoup d’a priori, et être à deux apporte forcément du confort. Mais je peux vous assurer que pour le moment, aucun de ces charmants Mexicains ne nous ont couvert de drogue, kidnappé ou encore volé, et c’est plutôt l’inverse.

Nous sommes accueillis et accepter partout où nous passons. Les deux premières nuits en camping, dans les grandes villes, mais nous faisons toutes les autres dans le désert, dans les montagnes,
entre les roches, les cactus et autres endroits improbables. Le soleil nous suit toute la journée, tous les jours, entre 12 et 26 degrés le jour, nous avons cependant quelques nuits dans les montagnes vraiment froides. Le vent est presque avec nous, il change mais globalement il souffle vers le sud-est.

 

Frontière mexicaine

 

Les routes sont un peu dangereuses, deux voies qui se croisent, pas vraiment de bas-côté pour les vélos et des nids de poule capable de ruiner ton voyage. Mais on évite le pire, on profite de tout et de ces paysages qui changent à chaque heure de la journée. Entre désert de cactus, montagnes rocheuse, volcan, plages paradisiaques ou de pêcheurs, nous ne roulons pas vraiment vers le sud, la route numéro 5 d’abord, qui nous amène jusqu’à San Felipe, puis la 3 qui nous dépose jusqu’à Coco’s Corner (un endroit occupé par une légende vivante du coin), entre chemin de terre et soleil de plomb, nous rejoignons la route (l’unique allant vers le sud) principale n°1 pour descendre le long de la basse Californie.

 

Voyage au mexique

 

Nous jouons donc au flipper entre les deux côtes pour admirer tous les paysages possibles de cette magnifique partie du monde. Le ciel nous offre une pluie d’étoiles filantes dans le désert, des nuages pour cacher le soleil du désert, des coups de soleil et des oiseaux le traversant pour animer nos étapes. On croise très peu de villes, des villages plutôt, sans vraiment personne pour les animer mais toujours quelqu’un pour demander une information ou poser la tente dans un endroit tranquille. Nous faisons également la rencontre d’autres cyclo (environ une 10 ène différents). Pour ce qui concerne cette dernière semaine de 2017, nous avons visiter quasiment toutes les plages de la Baia Conception, sable fin, eau turquoise, coquillages, repos et yoga.

 

Ekosport au Mexique

 

De quoi faire oublier la neige de la maison et les fêtes de cette fin d’année. Mais nous avons de la chance et trouvons toujours de quoi partager cela. Pas de douche pendant 5 jours, des étapes pas vraiment difficiles mais toujours la même excitation quand il faut attaquer sa journée. Nous sommes aujourd’hui à Loreto, où nous dormirons pour 4 nuits minimum, passer la nouvelle année, fêter comme il se doit nos vies et celle des autres. Toujours quelques problèmes à gérer, mais je peux vous assurer qu’il est bien plus agréable d’être pauvre au soleil et riche d’esprit en voyageant.

J’apprends tous les jours de nouvelles choses, sur moi-même et les autres, sur le monde qui nous entoure et les raisons de notre présence sur cette Terre. 2017 à été des plus  surprenante, 2018 risque d’être intéressante. Très bonnes fêtes de fin d’année à vous tous. La bise à tous.

 

Antoine Beltran.

L’intégralité de son aventure

 

5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

A la Une !