• Home
  • Eko inside
  • UNE BELTRAN’CHE DE VIE : NEWS #8 FRONTIERE MEXICAINE
Antoine Beltran frontière mexicaine

UNE BELTRAN’CHE DE VIE : NEWS #8 FRONTIERE MEXICAINE

Bonjour, bonjour.

 

Je suis à la frontière des U.S.A. Encore 5 jours avant d’arriver au Mexique et entamer un nouveau pays. Je suis parti de la baie de San Francisco le 184ème jour. Après de belles soirées passées en ville, à base de nouvelles rencontres, de moments partagés avec la famille, de concerts live et autres restaurants typique de la ville, je pars de San José le cœur remplit de bonnes énergies. J’ai réussi à rassembler tous mes demi-frères et sœur autour d’une table pour passer une merveilleuse soirée de réunification. Ils ne s’étaient pas parlé depuis trop longtemps, et j’ai été l’élément déclencheur de leurs retrouvailles.

 

Frontière mexicaine

 

C’est donc plein de bonne volonté que je reprends la route vers le sud. Pour le moral j’ai été plutôt pas mal, en ce qui concerne le physique je ne pourrais pas en dire autant. J’ai fait une première nuit au bord de la route, sous les arbres et la météo grisonnante m’apporte un bon rhum hivernal, je suis d’ailleurs toujours encore un peu malade. Je me soigne du mieux que je peu de façon naturelle mais il faut croire que je n’arrive toujours pas en m’en débarrasser.

En plus de cela, mon genou droit se réveil du pied gauche et je ressens une bonne douleur, qui me gêne quand je pédale et qui flanche quand c’est la fin de journée. J’ai également encore des douleurs aujourd’hui et je dois faire avec. Je fais 52 / 55 / 55 / 75 / 41 km, entres camping payant remplie de moto ou d’un musée sur l’irrigation américaine (avec pleins de vieux tracteurs rigolo), dodo dans un camping-car à San Benito, charmante bourgade habitée par environ 6 habitants, ou camping gratuit pour les vélos aux abords d’un lac de barrage, je profite de ces journées ensoleillées pour faire du mieux que je peux pour avancer.

 

Beltran San Francisco

 

Petits pépins physiques

 

Mais c’est quand j’arrive à Templeton que j’ai de vrais soucis physiques. Mon genou est à deux doigts de lâcher et j’ai bien besoin de traiter cela. J’ai la chance de rencontrer Ellen, une hôte WarmShower qui me met à dispo son appartement mitoyen. Il m’offre de très bon repas, une visite de vignoble avec dégustation (c’est une région remplie de producteur de vin, 300 rien que dans cette zone) et même un covoiturage jusqu’à San Louis Obispo car j’ai des difficultés à marcher. J’arrive donc chez Sean, un autre hôte WS, qui m’accueille deux nuits, nous passons de très bonnes soirées avec sa collocation d’étudiant.

Je prends le train jusqu’à Anaheim (sud de Los Angeles), mon genou à mal et mon moral est au plus bas. J’ai la chance d’avoir une amie et son mari qui vivent à Huntington Beach, j’y reste 6 nuits. Je suis accompagné par d’autres amis de France, une aubaine pour remonter le moral et réparer le genou (2 ostéos sont dans cette bande de copains). On visite les alentours, discutons de tout et de rien, pas mal de repos pour moi et on fête Thanksgiving ensemble.

 

 

La frontière en point de mire

 

Un vrai coup de boost pour me permettre de repartir et terminer les USA comme il se doit. Je suis sur la route pour San Diego, je vais voir mon neveu pendant 2 jours avant de passer la frontière. Je crois que ma première résolution sera de trouver une belle plage et me reposer le genou, la vie sera moins chère, le soleil devrait être présent, j’ai toujours le moral et ne suis pas près d’arrêter en si bon chemin. La route est encore longue et les étapes pas tous les jours facile mais je m’accroche, je subis quelques fringales mais je n’ai vraiment pas à me plaindre de cette vie. J’apprends tous les jours, sur moi et les autres, je vais continuer de profiter et découvrir toujours plus. A très vite pour de nouvelles aventures, on se dit à dans un mois.

 

Antoine Beltran

Toutes les aventures de notre Serial Rouleur

 

5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

A la Une !